Gil Taïeb

Vice Président du CRIF

#BlogDuCrif - Les nouveaux antisémites

05 Février 2018 | 271 vue(s)
Catégorie(s) :
Antisémitisme

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Deux historiens français l’ont fait et publient ce mois d’avril en collection Que Sais-je Les 100 mots de la Shoah.

"La Place de la République ne vous appartient pas".

Dimanche dernier, des militants du Collectif Anti Boycott se sont rendu face à une manifestation BDS.

Quel est donc ce mouvement qui s'est vu offrir une tribune hier au journal télévisé de France 2 ?

Lundi 11 janvier, à Marseille, un jeune turc de 15 ans attaquait à la machette un enseignant juif portant une kippa. Une affaire qui devait provoquer une grande émotion, et qui a inspiré à Jérôme Fenoglio, le directeur du journal « Le Monde », un éditorial remarquable. En voici un extrait : « Ce mal, il faut le considérer pour ce qu’il est : le produit des noces mortelles entre djihadisme et antisémitisme. Le terrorisme fondamentaliste (…) reprend tous les stéréotypes du vieil antisémitisme européen, accommodé à la sauce de l’heure, mélange de théories du complot importées du Moyen-Orient et transportées par Internet ».

A force de tenir des raisonnements primaires, ami de Gôôôôche, tu es devenu primaire

Ce soir, jeudi 22 octobre, France 3 diffuse à 23h15 « Profs en territoires perdus de la République ? »

Article de Dr Bruno HALIOUA Secrétaire Général de l’AMIF (Association des Médecins Israélites de France)

"Une France antijuive ? "est le dernier livre de Pierre-André Taguieff. Marc Knobel rend hommage au talent et au courage de l'auteur à travers cette tribune.

Portrait de Invité
3 Questions à Marc Knobel
|
17 Avril 2015
Catégorie : Antisémitisme

Les auteurs du Blog du Crif se prêtent à un exercice de questions réponses " 3 Questions à ..."

Marc Knobel historien- chercheur nous parle donc de son engagement dans la lutte contre l'antisémitisme.

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Pages

L’actualité récente nous montre combien l’antisémitisme est toujours vivant.

Un magasin tagué à Créteil, une fillette de 15 ans agressé et un enfant de 8 ans molesté à Sarcelles. Et en Pologne, une loi négationniste a été votée.

Le temps passe mais rien n’a changé. Depuis quelques années, nous assistons en France à une recrudescence de l’antisémitisme.

Certains parlent d’un nouvel antisémitisme et je pense qu’ils se trompent. 

L’antisémitisme est et demeure le même avec sa violence, sa haine et sa détestation viscérale du juif.

À celui toujours vivant et abject de la vermine d’extrême droite, se sont ajoutés celui d’une extrême gauche qui l’habille aux couleurs de l’antisionisme et celui d’une idéologie nazislamiste   qui n’a rien à envier à la vieille idéologie nazie.

À la peste brune, s’est ajoutée la peste verte auréolée et soutenue par le rouge sang d’une extrême gauche s’accrochant à une cause palestinienne qui lui permet d’exister.

Sournoisement, depuis quelques décennies, une frange de la société française s’est laissée manipuler et envahir par cette idéologie islamiste qui a germé dans certains territoires perdus de nos villes et nos banlieues.

Suivant des chemins indépendants, prenant source dans divers couches de notre population, les enfants de Maurras, Céline, Soral et du FN, se sont, au fur et à mesure, rapprochés de ceux des Frères musulmans, de Tariq Ramadan, de M’bala M’bala et même des Insoumis.

Leur cause commune : le chaos. Leur arme : la haine.

Les premiers poursuivant leur haine traditionnelle et fantasmagorique du Juif et les autres diffusant leur détestation du mécréant, du non croyant et du Sioniste. Bien conseillés par des théoriciens tiers-mondistes formés à l’école stalinienne, les nouveaux antisémites s’expriment en brûlant des drapeaux d’Israël, en hurlant à l’apartheid, en appelant au boycot et en attaquant des enfants juifs, fantasmant se battre contre des soldats d’Israël.

Depuis des années déjà des voyants rouges se sont allumés mais le courage a manqué à nos responsables.

Ils savaient mais n’ont pas agi ! Enfermés derrière l’idéologie dépassée du « pas d’amalgame » ! Ils sont coupables vis-à-vis des victimes du terrorisme nazislamique. Ils sont coupables vis-à-vis des centaines de milliers de musulmans qui refusent d’être assimilés à ces assassins. Ils sont coupables vis-à-vis de tous les Français de toutes origines qui ont été et seront malheureusement frappés par les attentats. Ils sont coupables vis-à-vis des juifs de France qui n’accepteront plus jamais d’être les boucs émissaires.

La France est un grand pays où il fait si bon vivre mais un nuage sombre coloré du Brun du fascisme et du Vert du nazislamisme commence à gagner du terrain.

Cette ombre maléfique est destructible !

il faut pour cela l’identifier, la désigner sans crainte et la combattre afin que seuls, le bleu, le blanc et le rouge du drapeau, symbole de la liberté de l’égalité de la fraternité, brillent au-dessus de nos maisons.

Pour nous Juifs Français , nous revendiquons le droit et la fierté de porter ce drapeau tricolore haut et fort et également le droit de porter avec fierté et amour celui bleu et blanc de l’Etat juif d’Israel.

Gil Taieb

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.