Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

#BlogDuCrif - Les prix de la Licra

29 Mai 2018 | 154 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Découvrez ma lecture du livre de Ginette Kolinka, "Retour à Birkenau".

Dans cette éditorial, je m'exprime sur la décision du parquet de Paris de s'opposer à l'incarcération d'Alain Soral. Une décision que je juge inacceptable.

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

Actualité

Le 34ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 20 février 2019

Depuis plusieurs années, le cinéma international ne cesse de plébisciter les cinéastes iraniens. Asghar Farhadi en est l’exemple même. Cependant, certains réalisateurs n’ont pas la chance d’être autant ovationnés.

Pour leur cinéma engagé, frontal et dénonciateur du pouvoir politique et du régime iranien, grand nombre de réalisateurs iraniens ont été, pour les plus chanceux, contraint à l’exil, tandis que d’autres en détention, subissent le triste sort réservé aux prisonniers iraniens.

Pages

Antisémitisme
Il y a 11 ans, un jeune juif du nom dIIlan Halimi, était enlevé, torturé et assassiné.

Billet d'humeur par Marc Knobel

Pour la énième fois l'ONU s'apprête à voter le financement d'une liste noire d'entreprises internationales opérant dans les territoires contestés.

Seront ainsi montrées du doigt les sociétés se trouvant à Jerusalem, sur les hauteurs du Golan et en Judée -Samarie.

" Le guide du parfait boycotteur antisémite" sera ainsi financé par l'ONU.

Un pas de plus sera franchi !

 

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Je suis intervenu aux deux conférences internationales sur l’antisémitisme organisées la semaine dernière à Paris.

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Mensonges, haine et illégalité.

La fête de l’Humanité, où artistes, politiques et public se pressent, a accueilli une fois de plus un stand appelant à la haine d’Israël.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Dans la newsletter du CRIF du 5 septembre 2016, nous reproduisions une information  faisant état de la publication d’un rapport, publié le 1er septembre 2016 et préparé par l'Association Voices for Human Rights et l'Institut Touro (Touro Institute on Human Rights and the Holocaust).

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Pages

Plus de mille personnes se sont retrouvées le dimanche 27 mai à la mairie du 5ème arrondissement de Paris à l’occasion du 11ème Salon du Livre de l’Antiracisme et de la Diversité organisé par la Fédération de Paris de la Licra au cours duquel  86 auteurs ont dédicacé leurs ouvrages.

Lors d’une cérémonie émouvante, en présence de Florence Berthout, maire de l’arrondissement, de Mario Stasi, président de la Licra, de David-Olivier Kaminski, président de la Fédération de Paris de la Licra et de Serge Klarsfeld, le jury, présidé par Jean-Pierre Allali, secrétaire général de la Fédération de Paris, a attribué les prix 2018.

Le prix de la Licra est allé à Samuel Sandler pour son ouvrage, écrit avec Emilie Lanez, Souviens-toi de nos enfants (Grasset) et à Valère Staraselski pour Le parlement des cigognes (Cherche-Midi).

Le Prix Spécial Patrick Quentin, remis par Muriel Quentin, est allé, lui, à Noémie Halioua pour L’affaire Sarah Halimi (Cerf).

Enfin, comme ce Salon était placé sous le signe du cinquantenaire de mai 68 dans le cadre de la manifestation « Sous les pavés, les Livres », un Prix Mai 68 de la Licra a été attribué à Malka Marcovich pour L’autre héritage de mai 68. La face cachée de la révolution sexuelle (Albin Michel).

En fin d’après-midi, une table ronde, présentée par David-Olivier Kaminski et animée par Léa Salamé, avec des interventions de Serge Klarsfeld, Pascal Bruckner, Bernard Ravet et Alain Geismar, sur le thème : « Mai 68-Mai 2018 : quelles leçons tirer de nos combats contre le racisme et l’antisémitisme ? », a conclu ce bel événement.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.