#BlogDuCrif #Theatre - Je suis Dreyfus dans l’Affaire : la pièce engagée du Théâtre du Guichet Montparnasse

14 Février 2018 | 237 vue(s)
Catégorie(s) :
France

La cérémonie se déroulera demain mardi 19 avril à 17h30 au Mémorial de la Shoah à Paris en présence des ambassadeurs de Pologne et d’Israël.

A l'heure où le Front National réalise des scores historiques, la fête de Hanoukah rappelle que les forces politiques qui ne respectent pas les particularismes sont dangereuses

L'EI ne lésine pas sur les moyens et diffuse sur Internet sa propagande ignominieuse...

Il faut croire que certaines alertes ne veulent pas être entendues à temps

Souvent l’on oublie de parler d’eux

Au moins 128 morts à déplorer dans la vague d'attentats qui a frappé Paris vendredi 13 novembre

Portrait de Dov Maimon
Paradoxes de la politique israëlienne
|
09 Novembre 2015
Catégorie : France

"A vos crayons citoyens, à la politique citoyens. Si nous voulons que les choses se fassent il va falloir que certains d’entre nous se bougent."

Tel Aviv sur Seine : succès sur les berges et sur le net, opération réussie !

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
Le dialogue renoué
|
29 Juillet 2015
Catégorie : France

Mars 2015, je suis à Bruxelles pour présenter mon livre écrit sous le pseudo de Sefwoman, « Je suis juive mais je me soigne ». Au fond de la salle, 3 garçons se marrent. Je parle de ma grand-mère et de service 98 pièces au liseré doré, de son refus de me parler de l’Algérie, des plats typiques, je les vois acquiescer. A la fin de la présentation, ils ont tous les trois le livre en main. « La dédicace c’est pour qui ? », « Ismaël ».

Célébrer le 14 juillet à Tel-Aviv – une occasion de célébrer la double appartenance culturelle et nationale sur un mode festif et joyeux.

12 juillet 1906, Alfred Dreyfus  est réhabilité par la cour de cassation de Rennes. C’était il y a 109 ans, autant dire une éternité.  

INTERNATIONAL - Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats.
Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats. Rappelons à ce sujet qu'une campagne BDS -pour Boycott-Désinvestissement-Sanctions- tente de s'implanter en France, en incitant à boycotter les personnes et les produits provenant de ce pays. Expliquons.


Artcile publié dans le Huffinghton Post http://www.huffingtonpost.fr/marc-knobel/boycott-produits-israeliens_b_7...

Un entretien entre Marc Knobel et Michaël de Saint Cheron, philosophe des religions.

Marc Knobel livre une analyse de l'opinion publique à l'égard de l'antisémitisme et d'autres sujets (avant et après les attentats de Janvier 2015).

Franck Guillory, journaliste, auteur et réalisateur de documentaires s'est rendu à Auswithz en Avril dernier, il nous raconte son expérience et ses souvenirs dans un article publié sur son blog.

Pages

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Depuis quelques semaines, le Théâtre du Guichet Montparnasse propose une pièce engagée sur l’une des erreurs judiciaires les plus importantes de notre Histoire : l’Affaire Dreyfus.

Loin des pièces chronologiques sur le sujet, qui se bornent aux détails historiques de l’Affaire, la pièce de Nathalie Ganem offre un angle inédit. En effet, la metteur en scène prend le parti de parler de Dreyfus, dans l’Affaire. Pas uniquement des méandres de la justice de l’époque et de l’emballement médiatique provoqué par l’Affaire, mais bien de l’histoire d’un homme, Alfred Dreyfus.

Le 15 octobre 1894, Alfred Dreyfus, officier de l’Etat-major français, est arrêté et accusé de trahison au profit de l’Allemagne. Commence alors pour Alfred Dreyfus et Lucie, son épouse, un combat sans faille et sans limite pour la justice, l’honneur et la liberté.

Nathalie Ganem expose sans fausse pudeur les élans tantôt chargés d’espoir, tantôt teintés d’une détresse que chaque amoureux pourra comprendre, la relation de deux personnages embarqués malgré eux dans la plus grande Affaire de cette fin de siècle.

Alors en exil sur l’Île du Diable, Alfred Dreyfus entretient une correspondance avec son épouse. Lucie Dreyfus, interprétée sur scène par Sarah Denys qui parvient à témoigner de toute la foi qu’une femme peut avoir en son mari, montre une détermination sans limite pour rétablir l’honneur de son époux.

Alfred Dreyfus survit, dans la mélancolie et la peine, sans nouvelle régulière ni des siens ni de l’avancée de l’Affaire. Grâce à un dévouement total dans son pays, que Thierry Simon incarne fièrement à l’occasion de plusieurs incursions sur l’avant-scène, Alfred Dreyfus tient bon et l’Histoire lui donnera raison.

Je suis Dreyfus dans l’Affaire est avant tout une pièce qui parle d’un homme et de son combat pour le rétablissement de la justice. Les échos de la pièce aux récentes affaires judiciaires liées à l’antisémitisme sonnent justes et lui donnent un caractère profondément engagé.

Chacun peut - et doit – se sentir interpellé par cette pièce et les valeurs qu’elle défend. Alfred et Lucie Dreyfus, au-delà de s’être élevés contre l’injustice, se sont élevés contre l’antisémitisme et la xénophobie. Pour cela, nous reconnaissons en eux des héros, qui se sont battus pour la liberté des Hommes.

Le spectacle a reçu le label « Recommandé par la LICRA ». Il est également vivement recommandé par le Crif. La pièce conviendra à tous et paraît particulièrement adaptée aux collégiens afin de compléter leur apprentissage sur le sujet.

 

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros

Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF             

Je suis Dreyfus dans l'Affaire

Théâtre du Guichet Montparnasse, jusqu'au 15 avril 2018, samedi 22h et dimanche 18h

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.