Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

#Culture - Le prix littéraire "Edgar Faure"

22 Novembre 2017 | 112 vue(s)
Catégorie(s) :
France

La première djihadiste française capturée à Mossoul par les forces irakiennes en juillet 2017, Mélina Boughedir, a été condamnée, lundi 19 février, à sept mois de prison pour l’entrée illégale en Irak. La cour pénale de Bagdad a ordonné la remise en liberté et l’expulsion en France de la jeune femme de 27 ans, sa peine étant couverte par sa détention préventive, rapporte Le Monde du 19 février. Qui sont ces femmes désintégrées, déstructurées et aveuglées par la propagande développée par les djihadistes et qui ont été des proies faciles. C'est ainsi qu'elles se sont déshumanisées et ont participé à cette orgie barbare et moyenâgeuse qu’est le djihadisme.

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Le 4 février 2018, le Crif et les Amis du Crif ont organisé un voyage de mémoire dans les camps d’Auschwitz-Birkenau. Près de 200 personnes ont participé à cette journée exceptionnelle, qui a marqué les mémoires de chacun. Une délégation d’élus et de personnalités publiques m'a également accompagné. Nous avons aussi eu l'honneur d'être accompagnés par Ginette Kolinka, réscapée d'Auschwitz.

En fin de journée, nous avons tenu une courte cérémonie d'hommages ponctuée de plusieurs discours et de prières animées par le Rabbin Moché Lewin. En conclusion de cette intense journée, le Shofar a resonné au milieu du silence etourdissant de l'immense complexe de Birkenau.

Depuis quelques semaines, le texte épistolaire de Sholem Aleichem a investi la petite – mais non moins prestigieuse – scène du Théâtre de la Huchette, à Paris.

Hier, je me suis exprimé sur la récente vague d'antisémitisme qui secoue la France. J'ai demandé à l'ensemble de la communauté nationale de faire front contre la haine antisémite. J'ai également rappelé l'importance pour la justice française d'appliquer des peines suffisamment lourdes pour être dissuasives.

De ce 9 janvier 2015, nous voulons retenir une autre image, cette belle image. Celle de Lassana Bathily.

Pages

Il y avait foule le 15 novembre 2017 à la mairie du 16 ème arrondissement, pour la remise du Prix Edgar Faure 2017.

Créé et présidé par Rodolphe Oppenheimer, petit-fils de l’ancien président du Conseil, ce prix récompense chaque année un ouvrage politique.

En 2017, ce sont trois prix qui ont été décernés par un jury de vingt-deux membres qui réunissait, autour d’Isabelle Debré, des personnalités aussi diverses que Claude Goasguen, Olivier Dassault, Jean-Christophe Lagarde ou encore Frédéric Salat-Baroux.

Le prix proprement dit a été attribué à François Sureau pour son ouvrage « Pour la liberté, répondre  au terrorisme par la raison » ( Éditions Tallandier, 2017)

Le Prix de l’œuvre engagée est allé au Grand rabbin Moché Lewin, auteur de « Des Juifs engagés dans la nation. L’histoire de l’aumônerie israélite des armées » ( Éditions Transmettre, 2017)

Enfin, le prix des Internautes « Le regard d’Edgar » a été obtenu par Bernard Pascuito et Olivier Biscaye pour «  Les politiques aussi ont une mère » ( Éditions Albin Michel, 2017).

Dans le public, on notait la présence du Grand rabbin de France, Haïm Korsia, de l’imam Hassen Chalgoumi, de Philippe Karsenti, de Sandrine Szwarc, Charles Meyer, Alain Chouffan, Olivier Lerner, Frédéric Zeitoun et, pour ce qui est du Crif, Jean-Pierre Allali et Jean-François Guthman, membres du Bureau Exécutif et Jean Corcos, président de la Commission des Relations avec les Musulmans. Une manifestation sympathique et réussie.

Photo : Couverture du livre du Grand rabbin Moché Lewin, « Des Juifs engagés dans la nation. L’histoire de l’aumônerie israélite des armées » ( Éditions Transmettre, 2017)

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.