Droit de réponse

19 Juin 2015 | 485 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pourquoi dans cette affaire, est-ce Bensoussan qui seul est poursuivi en justice et non pas simultanément Smaïn Laacher ?

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

L’Amitié judéo-chrétienne de France - dont plusieurs militants du Crif sont membres du Comité Directeur - a tenu dimanche 29 janvier son Conseil national, l’occasion pour nous de donner quelques nouvelles du front du dialogue.

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Un livre de Victoria Klem

Suite au vote le 16 décembre 2016 du conseil municipal de Clermont-Ferrand au vœu présenté par les groupes communistes, Front de gauche et Europe écologie, vœu relatif au boycott des produits israéliens fabriqués dans « les territoires palestiniens occupés », le Maire de Clermont-Ferrand a fait paraître dans le journal local la Montagne un communiqué. La présidente du CRIF Auvergne-Rhône- Alpes lui répond…

Au lendemain des déclarations du ministre israélien de la défense, lundi 26 décembre, qualifiant la conférence de paix sur le Proche-Orient qui doit se tenir prochainement à Paris de nouveau « procès Dreyfus », le Crif a condamné des propos « maladroits ».

 
 
 

Pages

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Bonjour
La Newsletter du Crif en date du 18 juin a publié une tribune "BDS et tous les autres boycotteurs d'Israël: les nouveaux amis de l'écrivain A.B. Yehoshua ? Consternant!"
en réaction à une tribune publiée la veille dans Libération sous le titre -non choisi par l'auteur- "Du bon usage du boycott d’Israël". Une lecture attentive ne laisse aucune place au doute:
Avraham B. Yehoshua est opposé au boycott d'Israël, tout en se montrant partisan d'une pression des démocraties européennes pour mettre fin aux colonies, dans le droit-fil de son combat pour la paix entre Israéliens et Palestiniens."

Avraham B. Yehoshua m'a autorisé à faire connaître sa mise au point :
Je suis fermement opposé au boycott. Dans ma tribune, j'analyse les raisons du boycott à l'encontre d'Israël et je montre en quoi la comparaison avec l'Afrique du Sud n'est pas pertinente. J'appelle la communauté internationale à nous aider à combattre le boycott. Comment? En faisant pression sur le gouvernement israélien pour mettre un terme à la colonisation dans les territoires palestiniens et relancer des négociations.
Si on peut comprendre les motivations de certaines personnes bien intentionnées – et elles ne le sont pas toutes, loin s'en faut – qui soutiennent les appels au boycott, il n'en demeure pas moins que ces appels ne feront qu’accentuer l’isolationnisme, confinant parfois à l’autisme, dont souffre une part importante de la société israélienne. En ce sens, le boycott est totalement contre-productif.
N'ayant signé aucun des appels au boycott d’Israël, je reste déterminé dans mon opposition à la politique gouvernementale de poursuite de la colonisation, et dans mon soutien aux initiatives pour la reprise d’un dialogue constructif avec les Palestiniens, l’objectif étant une solution pacifique selon le principe "deux peuples, deux États"

Je vous saurai gré de bien vouloir porter cette mise au pont à la connaissance de vos lecteurs
Cordialement

Alain Rozenkier
Président de « La Paix Maintenant »

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.