Francis Kalifat

Président

Edito - Le Crif accueille avec satisfaction la fermeture de la chaîne Youtube de Dieudonné

01 Juillet 2020 | 32 vue(s)
Catégorie(s) :
France

De ce 9 janvier 2015, nous voulons retenir une autre image, cette belle image. Celle de Lassana Bathily.

Lundi 20 novembre, j'ai rencontré le Président français Emmanuel Macron à Paris, accompagné d'une délégation du Congrès Juif Européen (EJC).

Pages

Actualité

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Pages

L'annonce, par la plateforme vidéo de Google, de la fermeture (enfin !) de  la chaîne YouTube de Dieudonné M’Bala M’Bala est à saluer.

C’est en ces termes, et par un communiqué de presse, que YouTube explique sa décision : « Après avoir mis à jour nos règlements pour mieux résoudre la question des contenus suprématistes, nous avons assisté à une multiplication par cinq du nombre de vidéos retirées et nous avons mis fin à plus de 25.000 chaînes pour violation de nos règles sur les discours de haine  ». Cette fermeture intervient quelques heures après celle d'autres comptes de personnalités racistes ou antisémites, aux Etats-Unis, accusées de propager des discours de haine. 

En France, c'est sur la chaîne YouTube « Dieudonné officiel », ouverte en 2015, que 550 vidéos de Dieudonné ont été mises en ligne. Comptant plus de 450.000 abonnés, ces vidéos classées par ordre chronologique comptabilisaient pour certaines plus d’un million de vues.

 

"Cela fait de nombreuses années que le Crif combat et dénonce les agissements délictueux et les provocations réitérées de ce multirécidiviste de la haine."

 

En cinq à dix minutes, Dieudonné lançait - via ses vidéos publiées sur YouTube - son poison antisémite. Il injuriait ou diffamait gravement (notamment le Crif) et se vautrait dans la grossièreté, tout en jouant allègrement de la moquerie et du ridicule, de la caricature souvent obscène en dressant son misérable répertoire. Dieudonné connaît les transgressions, il sait ce que son public aime, il sait attiser et appâter, courtiser ses fans. 

Cela fait de nombreuses années que le Crif combat et dénonce les agissements délictueux et les provocations réitérées de ce multirécidiviste de la haine. Les  procès intentés contre Dieudonné, se sont souvent soldés  par des condamnations pour incitation à la haine raciale. Je ne rendrai pas compte ici de ces procédures judiciaires, tant elles sont nombreuses. Comme l’a rappelé un magistrat, lors d’une audience, le casier judiciaire de Dieudonné M’Bala M’Bala est très chargé, tout comme d’alleurs celui d'Alain Soral.

Cela fait également de nombreuses années que le Crif mène campagne contre l’ignominieuse vulgarisation du négationnisme et de l’antisémitisme par Dieudonné et d’autres, notamment via les vidéos publiées sur sa chaîne officielle YouTube. Plus généralement, cela fait longtemps que le Crif alerte et s’alarme, avec d’autres,  de cet antisémitisme virtuel au quotidien tout en dénonçant l’accroissement régulier des crimes et délits à caractère antisémite et l’apparition d’un nouvel antisémitisme se parant d’antisionisme.

C’est  pour quantifier et analyser ces contenus antisémites que j’ai décidé de de mettre en place un Observatoire de l’antisémitisme en ligne qui a rendu ses premiers résultats en février 2020.

Si il accueille avec satisfaction la fermeture de la chaîne YouTube de Dieudonné, le Crif attend aussi de la plateforme comme de toutes les autres qu’elles poursuivent ce travail d'assainissement du Net en supprimant les  contenus et les chaînes antisémites, racistes, homophobes, négationnistes et islamistes qui y pullulent. Nous restons vigilants et intransigeants.

Le racisme, l’antisémitisme, l'homophobie et les discours de haine n’ont pas leur place sur Internet.

Le combat continue.                                        

Francis Kalifat, Président du Crif

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.