Francis Kalifat

Président

"Faire la différence entre les signes religieux et les signes politico-religieux", mon interview à Actualité Juive

04 Septembre 2016 | 64 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Pages

Actualité

Après notre étude sur les Juifs de Finlande, voici, comme convenu et pour coller à l’actualité qui fait que le conflit russo-ukrainien est en train de s’étendre à d’autres pays, un regard sur les Juifs de Suède.

Dès le début de l’offensive russe contre l’Ukraine, nous avons, le 23 février dernier, proposé à nos lecteurs, une étude sur les Juifs d’Ukraine. Depuis quelques jours, le conflit semble s’étendre à deux autres pays, la Finlande et la Suède. Nous vous proposons de découvrir les communautés juives de ces deux pays. Aujourd’hui, les Juifs de Finlande.

Mardi 19 avril 2022, le Crif et le Mémorial de la Shoah ont organisé une cérémonie virtuelle pour commémorer le 79ème anniversaire du Soulèvement du ghetto de Varsovie. Un moment très émouvant lors duquel nous avons rendu hommage aux Hommes qui se sont soulevés pour leur liberté.

Pages

Antisémitisme

Il y a 81 ans le 25 février 1941 : la grève des travailleurs d’Amsterdam pour protester contre la persécution nazie des Juifs néerlandais

Pages

Opinion

Dès le début de l’offensive russe contre l’Ukraine, nous avons, le 23 février dernier, proposé à nos lecteurs, une étude sur les Juifs d’Ukraine. Depuis quelques jours, le conflit semble s’étendre à deux autres pays, la Finlande et la Suède. Nous vous proposons de découvrir les communautés juives de ces deux pays. Aujourd’hui, les Juifs de Finlande.

Pages

Religion

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous à travers ces chroniques culinaires !

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaëla ! Sur ce blog, Raphaëla vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Dans une interview donnée à Laëtitia Enriquez et publié dans Actualité Juive le 1er septembre 2016,  j'ai expliqué que"L'islam intégriste et les salafistes cherchent à déstabiliser la République", affirme le Président du Crif. 
 
Après les déclarations de Jean-Luc Mélenchon qui estimait, le 25 août dernier, que "dans notre pays, on a persécuté les juifs puis les protestants et aujourd'hui les musulmans. La solution c'est la laïcité", vous avez aussitôt dénoncé un "relativisme et un parallèle [qui] sont totalement inacceptables et [qui] doivent être dénoncés". On a le sentiment que vous êtes le seul à avoir condamné cette douteuse comparaison... 
 
II fallait absolument réagir étant donné que nous étions face à l'absurde le plus total mais néanmoins calculé. Si Jean-Luc Mélenchon a sombré dans un tel relativisme c'est qu'il a une arrière-pensée qui ne peut être qu'électorale.
 
Le fait que ces scandaleuses déclarations de Jean-Luc Mélenchon n'aient pas provoqué le tollé qu'elles auraient dû n'est-il pas finalement le plus inquiétant ? 
 
C'est bien pour cela que j'ai indiqué que ce relativisme et ce parallèle devaient être dénoncés. Bien au-delà du Crif et par l'ensemble du monde politique. Hélas, les déclarations de Jean-Luc Mélenchon sont restées sans réaction forte du monde politi-que, ce qui est inadmissible. Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond. 
 
Cette polémique autour du burkini n'est-elle pas finalement dangereuse pour la communauté juive, de par les amalgames qu'elle induit ? 
 
Cette polémique va, bien entendu, aussi retomber sur la communauté juive. Si l'on veut raison garder, il faut donc revenir aux fondamentaux de la laïcité qui sont d'abord la loi de 1905, complétée en 2004 et en 2010 par les lois sur le voile et sur la burka. Il faut désormais que le législateur réfléchisse à faire la différence entre les signes religieux et les signes politico-religieux. L'islam intégriste et les salafistes qui sont dans notre pays cherchent aujourd'hui à déstabiliser la République dans le but de battre en brèche le modèle sociétal dans lequel nous vivons aujourd'hui. 
 
Nous sommes en période de rentrée. Comment abordez-vous celle du Crif ? 
 
Dans l'immédiat des choses, il s'agit surtout d'assurer la sécurité de la communauté juive et notamment de ses écoles et de ses synagogues à l'approche des fêtes. Les dispositifs sécuritaires sont en phase d'évolution. Nous en discutons actuellement avec la préfecture et les représentants du ministère de l'Intérieur. Le défi est important car nous savons que même si c'est l'ensemble de la France qui est visée, la communauté juive reste néanmoins une cible privilégiée. Il est de notre responsabilité de veiller à ce que la sécurité de la communauté soit assurée. 
 
L'autre dossier prioritaire est de parvenir à la disparition du mouvement BDS du paysage français. Ce mouvement de boycott d'Israël est aujourd'hui un des vecteurs de l'antisémitisme en France à travers la haine d'Israël. On ne peut désormais plus se contenter de déclarations, aussi fortes soient-elles, pour condamner ce mouvement. L'État doit désormais interdire toutes les manifestations qui prônent le boycott d'Israël.