Marc Knobel

Historien. Directeur des Etudes au CRIF

Fils de réfugiés et de migrants, je me lèverai pour les réfugiés

08 Septembre 2015 | 752 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité
Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
#JeNaiPasPeur
|
14 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

8H30. Au moment où les employés de la mairie qui font la circulation rangent leurs gilets jaunes, dans les classes, les écoliers ouvrent livres et cahiers. Alors que les hommes sortent de l’office du matin, croisant ceux qui distribuent l’édition du jour du quotidien Israël Hayom, les lycéens patientent à l’arrêt de bus, smartphone en main. Si le rideau de fer des boutiques est encore fermé pour une demi-heure, le cafetier lui prépare déjà son 17e café afour. Voilà à quoi ressemble la vie matinale à Raanana, petite ville près de Tel-Aviv. Et puis hier, mardi, tout a basculé.

Il est temps d'affirmer haut et fort que les islamistes veulent tuer des juifs !

Réaction suite à la nomination de l'Arabie Saoudite au Conseil des Droits de L'Homme.

L'Europe doit se mobilier pour le sort des réfugiés

Portrait de Olivier Rafowicz
Tel Aviv sur Seine
|
12 Août 2015
Catégorie : Actualité

La ville blanche sera à l'honneur demain sur les berges de Paris Plage

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été grièvement blessés vendredi lorsque des extremistes israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie.
Un acte abominable , Israel doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éliminer le terrorisme juif.
 

Iran's Ayatollahs were behind the bloody attack that hit the Jewish community center in Buenos Aires in 1994 that killed 84 and injured 230.

Portrait de Invité
Droit de réponse
|
19 Juin 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Pages

L'Europe doit se mobilier pour le sort des réfugiés

Publié dans le Huffington Post le 7 Septembre 2015
 
Comment pourrais-je être insensible au sort des réfugiés syriens, irakiens, moi, dont les grands-parents, Juifs d'Ukraine et de Pologne, ont fui eux aussi, dans les années 1910, les pogroms, l'antisémitisme, la misère, l'expulsion, cherchant désespérément à être "heureux comme Dieu en France?". Ils arpentèrent les routes, les rues, les villes, les villages, marchèrent dans le froid, la boue, la neige, la merde avec comme seuls compagnons des souvenirs et traînant ici ou là leur seule et petite peau et des larmes, des larmes et des larmes. Je me souviens de ma grand-mère Bassia Golda Keisserman, venant d'Ukraine, fuyant la misère, parce que juive ; fuyant les pogroms, parce que juive ; fuyant la mort, parce que juive. Et trouvant la liberté et goûtant à la liberté en France.
 
La France, en ce qu'elle a de plus beau, voyez-vous?
 
J'ai compris alors très tôt -à l'énoncé des récits de ma grand-mère- que, de toutes les gloires de la France, la plus grande des gloires est d'être le pays des Droits de l'Homme. La plus grande des gloires de la France est de proclamer non pas seulement son amour de la liberté, sa quête d'égalité mais son attachement indéfectible à la fraternité.
 
C'est ainsi que la France a accueilli tant bien que mal les légions d'Italiens fuyant le fascisme, d'Espagnols fuyant le franquisme, d'Allemands et d'Autrichiens fuyant le nazisme, de Slaves fuyant la misère, de juifs fuyant l'antisémitisme et tant d'autres.
 
Ils sont tous devenus nos concitoyens. Je dis bien, TOUS.
 
Alors, devrais-je oublier, moi qui suis juif, ce que je suis et d'où je viens?
 
Devrais-je oublier certains de nos Commandements et la Loi ?
 
Dieu demande d'aimer l'étranger. Ce commandement figure dans le Lévitique et le Deutéronome: "Vous traiterez l'étranger en séjour parmi vous comme un autochtone du milieu de vous ; tu l'aimeras comme toi-même, car vous avez été étrangers dans le pays d'Égypte. Je suis l'Éternel, votre Dieu." (Lév 19.33) "Vous aimerez l'étranger, car vous avez été des étrangers dans le pays d'Égypte." (Deut 10.19) L'étranger n'est pas et ne peut être exclu de cet amour du prochain qui est l'essence même de la Loi.
 
Alors, aujourd'hui, n'en déplaise à certains: aux populistes d'extrême droite d'abord qui ne goûtent qu'à la peur, au racisme, au mépris; aux sectaires, qui ne goûtent qu'à l'égoïsme petit bourgeois; aux indifférents que rien n'interpelle jamais, que la France s'honorera à accueillir non pas toute la misère du monde mais quelques damnés de la terre.
 
Et je proclamerai aussi: " j'ai décidé d'opter pour l'amour. La haine est un fardeau trop lourd à porter..." (Martin Luther King).

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.