Sophie Taïeb

Community manager - bloggueuse

France 2 : de l'art de choisir ses invités

15 Avril 2016 | 57 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

Dans leur numéro de janvier, le magazine Youpi, destiné aux enfants de 5 à 8 ans, a clairement laissé entendre à ses jeunes lecteurs qu' "Israel n'était pas un vrai pays".

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pourquoi dans cette affaire, est-ce Bensoussan qui seul est poursuivi en justice et non pas simultanément Smaïn Laacher ?

Pages

Nouvelle erreur de casting - Au lendemain de l'émission Dialogues Citoyens, retour sur Marwen Belkaid, un invité pas comme les autres.

France 2 nous avait déjà "régalés" en invitant il y a quelques semaines Wiam Berhouma, porte parole du bien nommé PIR, en la présentant comme "simple enseignante apolitique". Profitant de son quart d'heure warholien, la militante de ce groupuscule qui ne cache ni son antisémitisme ni son aversion de la République a "clashé" Alain Finkielkraut espérant ainsi devenir la reine du buzz. Vigilants, les internautes ont rappelé à l'ordre France 2 en déroulant le CV de cette activiste.

La presse s'est ensuite emparée de l'affaire, et a décerné le prix du bad buzz ex aequo à Wiam Berhouma pour ce qu'elle a dit et David Pujadas pour l'avoir invitée.

Nous étions en droit de penser que France 2 avait remonté les bretelles de leurs casteurs, leur offrant une formation "recherche google et twitter" par la même occasion.

Que nenni, France 2 a récidivé hier en invitant sur son plateau un "étudiant de Marseille", pas si anodin.

Marwen Belkaid, donc. Il a suffi de 5 minutes de recherches sur son profil pour mettre en lumière les faits suivants :

Au lendemain de l'attentat de l'HyperCacher, il nous a fait part de son analyse (et de sa conception orthographique) toute personnelle de l'attentat. Coulibaly ? Viser des juifs ? Que nenni !

En passant par sa timeline, on découvre ainsi que Marwen est un supporter de l'organisation antisémite BDS. Qu'il voit des "sionistes" partout. Que son obession des juifs et d'Israël font de lui tout sauf un "étudiant normal".

Une fois de plus, Marwen a sa conception toute personnelle pour avoir un monde meilleur : mettre sur le même plan Israël et l'Arabie Saoudite, par exemple.


 

Et puis ce n'est pas tout, Marwen tient aussi un blog, au sein duquel se trouvent quelques perles. Par exemple, quand Marwen parle de la loi Gayssot qui légifère sur le négationnisme, voici ce que Marwen affirme :

"La loi Gayssot, ou plutôt la partie de cette loi relative au négationnisme de la Shoah, vient couper court à toute liberté d’expression. En imposant une vérité officielle sur un évènement de l’Histoire comme l’ont si bien mis en avant ses détracteurs, cette loi ne peut qu’aboutir à un sentiment d’un deux poids deux mesures."

L'article complet : https://neewram.wordpress.com/2015/06/30/pour-une-liberte-dexpression-plus-juste/

Cerise sur le gâteau, Marwen est un petit marrant. Il a tellement pris au sérieux le fait de parler hier au Président de la République qu'il en a fait un jeu :

 

 

Alors on pose la question à France 2 : qui choisit vos invités ? Comment se fait-il que quand vous invitez des "musulmans de France" sur vos plateaux pour des débats, vous vous évertuez à inviter des interlocuteurs qui sont proches d'associations anti Républicaines et antisémites ?

Est-ce l'image que vous souhaitez donner des musulmans ? Ou est ce que cela représente la "norme" pour vous ? Que ce soit l'une ou l'autre de ces options, aucune n'est franchement rassurante, surtout venant du Service Public.

 

 

 

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.