Virginie Guedj-Bellaïche

Journaliste-Blogueuse

Il y a un moment pour pleurer...

15 Novembre 2015 | 1410 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité
Portrait de Marc Knobel
Les femmes, Daech et le Djihad
|
19 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

« Une femme retranchée dans l’appartement, qui a activé son gilet explosif au début de l’assaut, est morte »

Vendredi soir en l'espace de moins d'une heure, la France a connu le plus grave attentat jamais perpétré sur son territoire. En l’espace d’une trentaine de minutes, des terroristes ont attaqué la capitale à 7 endroits avec une minutie et une détermination macabres. 129 morts, 350 blessés dont 100 dans un état très grave. Les chiffres donnent le tournis. Moins de 48 heures après cette nuit d’horreur, n’en déplaise à certains, il est juste le temps de pleurer.

Portrait de Marc Knobel
Des visages sur nos morts
|
14 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

Les réseaux sociaux se sont mobilisés pour retrouver les personnes portées disparues, ceux dont nous n’avions pas de nouvelles. Les Amis, les familles, les anonymes partagent descriptions, photos et espoir.

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
#JeNaiPasPeur
|
14 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

8H30. Au moment où les employés de la mairie qui font la circulation rangent leurs gilets jaunes, dans les classes, les écoliers ouvrent livres et cahiers. Alors que les hommes sortent de l’office du matin, croisant ceux qui distribuent l’édition du jour du quotidien Israël Hayom, les lycéens patientent à l’arrêt de bus, smartphone en main. Si le rideau de fer des boutiques est encore fermé pour une demi-heure, le cafetier lui prépare déjà son 17e café afour. Voilà à quoi ressemble la vie matinale à Raanana, petite ville près de Tel-Aviv. Et puis hier, mardi, tout a basculé.

Il est temps d'affirmer haut et fort que les islamistes veulent tuer des juifs !

Réaction suite à la nomination de l'Arabie Saoudite au Conseil des Droits de L'Homme.

L'Europe doit se mobilier pour le sort des réfugiés

Portrait de Olivier Rafowicz
Tel Aviv sur Seine
|
12 Août 2015
Catégorie : Actualité

La ville blanche sera à l'honneur demain sur les berges de Paris Plage

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été grièvement blessés vendredi lorsque des extremistes israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie.
Un acte abominable , Israel doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éliminer le terrorisme juif.
 

Iran's Ayatollahs were behind the bloody attack that hit the Jewish community center in Buenos Aires in 1994 that killed 84 and injured 230.

Portrait de Invité
Droit de réponse
|
19 Juin 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Pages

Vendredi soir en l'espace de moins d'une heure, la France a connu le plus grave attentat jamais perpétré sur son territoire. En l’espace d’une trentaine de minutes, des terroristes ont attaqué la capitale à 7 endroits avec une minutie et une détermination macabres. 129 morts, 350 blessés dont 100 dans un état très grave. Les chiffres donnent le tournis. Moins de 48 heures après cette nuit d’horreur, n’en déplaise à certains, il est juste le temps de pleurer.

Les réseaux sociaux ont, pendant et après, de cette soirée sanglante joué pleinement leurs rôles. Les hashtag #PortesOuvertes #ParisRecherche mais aussi le bouton « Safe », lancé par Facebook. Et puis hier soir, alors que le temps de la sidération n’était pas encore passé, j’ai vu fleurir sur ces mêmes réseaux sociaux des réactions cyniques, moqueuses. Des petites phrases sibyllines, pas insultantes mais qui dégoulinent de ce petit ton narquois avec un « je vous l’avais bien dit ». Ces statuts qui, à contre-courant de l’empathie générale, font des rapprochements hasardeux et malhonnêtes intellectuellement.

Quand je lis ces commentaires, je ne peux m’empêcher de penser à ce passage de l’Ecclésiaste. « Il y a un moment pour tout et un temps pour toute activité sous le ciel. Un temps pour naître et un temps pour mourir, un temps pour planter et un temps pour arracher ce qui a été planté, un temps pour tuer et un temps pour guérir, un temps pour démolir et un temps pour construire, un temps pour pleurer et un temps pour rire, un temps pour se lamenter et un temps pour danser, un temps pour danser, un temps pour lancer des pierres et un temps pour en ramasser, un temps pour embrasser et un temps pour s’éloigner des embrassades, un temps pour chercher et un temps pour perdre, un temps pour garder et un temps pour jeter, un temps pour déchirer et un temps pour coudre, un temps pour se taire et un temps pour parler, un temps pour aimer et un temps pour détester, un temps pour la guerre et un temps pour la paix ». Il faut lire et relire le texte cité d’ailleurs par Ytshak Rabin lors de la signature des accords d’Oslo.

J’avoue ne pas comprendre comment des juifs - aussi peu nombreux soient-ils - peuvent se réjouir de ce qui se passe en France et trouver dans le drame de vendredi soir « un juste retour des choses » pour ce pays. Dire à la France « C’est bien fait pour toi », c’est comme danser sur le corps d’un ancien amour qui vous aurait quitté. Cette attitude est détestable. En être le témoin est insupportable. Ils sont minoritaires mais je veux leur dire combien cette attitude ne les honore pas. A l’heure où le sang macule encore les trottoirs de Paris, où des gens cherchent, photos à la main, dans les couloirs des hôpitaux leurs proches dont ils sont sans nouvelle, où plus d’une centaine de personnes blessées luttent pour la vie, il n’est que le temps de pleurer et de se recueillir. Les polémiques et les questions viendront bien assez tôt.

Je ne minimise pas la situation. J’ai quitté la France pour des raisons tangibles mais j’avoue – est-ce une faute – je continue de l’aimer, d’écouter ses chanteurs, de lire ses auteurs, de suivre son actualité. La France est en moi. Elle fait partie de mon histoire. Sa langue m’a structurée. Je l’aime malgré ses errements, en dépit des ses renoncements. Oui, j’écarquille les yeux devant ma télé quand je vois le président iranien Rohani reçu avec tous les honneurs. Oui, je suis en colère quand je vois que les produits venant de Judée-Samarie seront étiquetés. Oui, je suis outrée quand je vois Anne Hidalgo, Maire de Paris, décorer Mahmoud Abbas. Chacun de ses événements me fait sortir de mes gonds mais tout ça ne pourra jamais me rendre indifférente au sort de civils qui, vendredi soir, ont été massacrés alors qu’ils sortaient après une semaine de travail.

Quand je vois le Kotel arborer le drapeau tricolore, je suis fière de voir combien Israël est solidaire de la France même si la réciproque n’est pas toujours vraie. Et je crois que fondamentalement cette attitude d’indifférence et de cynisme n’est tout simplement pas juive.

 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.