Francis Kalifat

Président

Interview de Francis Kalifat dans l'ARCHE MAGAZINE

12 Janvier 2016 | 2 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

Francis Kalifat, Président du Crif, s’exprime dans l’Arche.

Pour cette 7e édition de la Convention Nationale, le CRIF, ses nombreux invités et environ 2000 personnes s’installeront dans le Palais des Congrès de la Porte Maillot, dimanche 4 décembre. Aujourd’hui, un an après les attentats du 13 novembre, la France au complet vit dans un contexte de peur, de repli identitaire. Ce rendez-vous annuel incite à réfléchir ensemble sur des problématiques actuelles.

 

L’Arche : Sur quels thèmes avez-vous axé cette Convention Nationale ?

Francis Kalifat : Cette convention doit être un espace privilégié pour penser la France, penser la citoyenneté, notre identité de Français juif et le monde dans sa globalité. Nous constatons, suite à de nombreuses déclarations, la volonté de créer une symétrie entre le communautarisme musulman et le reste. Le but de cette convention est de montrer que nous, communauté juive, sommes pleinement intégrés en France et que son destin est également le nôtre. De nombreux thèmes extrêmement variés seront abordés pendant cette convention réunissant des intellectuels, journalistes… autour de tables-rondes, de plénières, d’ateliers citoyens reconnus pour être beaucoup plus interactifs, et permettront aux uns et aux autres de s’exprimer plus librement.

Plusieurs déjeuners-débats s’ajoutent aux activités de la convention. Ils ont pour thèmes : la France face au terrorisme, la remise en question de la fiabilité et la vérité des sondages réalisés. Pour y répondre, des spécialistes s’interrogeront sur la place d’Israël, perçu comme un exemple de sécurité. Nous parlerons de la France, en tant que Français, en tant que juifs et en tant que citoyens de ce pays avec ses problèmes actuels comme l’antisémitisme, le populisme, le terrorisme, la situation internationale, les mouvements de boycott, la haine d’Israël… tous véhiculés sur les réseaux sociaux. Les conférenciers reviendront également sur la place occupée par Israël sur le plan international et tenteront de répondre à la question suivante : Israël est-il seul aujourd’hui ?

 

Quelles personnalités seront présentes pour débattre sur ces questions ?

Pour débattre, nous aurons des personnalités de haut vol : l’Ambassadrice d’Israël, Aliza Bin-Noun, David de Rothschild, le Président de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, le philosophe Luc Ferry, le Rabbin Olivier Kaufmann, le grand Rabbin de France Haïm Korsia, Jean-Christophe Lagarde, Eric Marty, Christine Ockrent, Patrick Pelloux, Patrick Klugman, Audrey Pulvar… Chaque débat sera animé par un journaliste connu de la presse nationale. Ils sont tous spécialistes des domaines dans lesquels ils interviendront lors de la convention.

Sera également présent à la plénière de clôture, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Il s’adressera aux 800 personnes présentes, reviendra sur les sujets abordés pendant la journée et ne manquera pas de nous donner sa vision des choses.

 

 

La campagne des élections présidentielles tiendra-t-elle un rôle lors de cette convention ?

Nous n’avons pas prévu d’aborder le sujet des élections. En revanche, nous organisons un grand débat intitulé : « Faut-il réinventer la politique ? » De jeunes politiciens aguerris débattront et j’espère qu’ils nous donneront une vision nouvelle de la politique française de demain. Nous ne serons pas dans le débat en vue des élections présidentielles au sens strict du terme. Nous ne connaissons pas encore tous les candidats, ce qui rend compliqué la volonté d’aborder ce sujet au cours des débats pendant la Convention Nationale. Toutefois, le sujet des présidentielles sera sans doute approché indirectement.

 

 

L’Arche : Si Manuel Valls confirme sa venue, se présentera-t-il en tant que Premier ministre actuel ou se positionnera-t-il lors de cette soirée comme un potentiel candidat aux présidentielles de 2017 ?

Dans la mesure où Manuel Valls serait présent lors de la Convention Nationale du 4 décembre, il sera là en tant que Premier ministre et assistera à la plénière de clôture. Il n’a pas encore fait état d’une autre ambition en vue des élections présidentielles de 2017. II s’exprimera devant les personnes présentes à cette occasion, ce passage sera probablement le pic de fréquentation de cet événement.

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.