Dov Maimon

Directeur de recherche au Jewish People Policy Institute (Jérusalem)

Israël aurait tellement voulu être un autre type de modèle d'inspiration

02 Décembre 2015 | 495 vue(s)
Catégorie(s) :
Israël

Par Chloé Blum

Dans la Vieille Ville de Jérusalem, dissimulé au milieu des pierres millénaires, se cache un trésor tout israélien : une exposition en réalité augmentée pour retourner dans le passé et découvrir le second Temple comme on ne l'a jamais vu. Ajustez vos masques, embarquement immédiat !

Il y a 70 ans, le 29 novembre 1947, était voté par l’ONU à New York, le plan de partage de la Palestine mandataire. Cette résolution numéro 181 prévoyait la création de trois entités : un État juif, un État arabe et Jérusalem placé sous contrôle international.

Alors que le Fatah et le Hamas tentent une énième poignée de main historique, la diplomatie israélienne y répond par un silence qui mérite une attention particulière.

 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Pour #Jerusalem partagez & faites entendre l’Histoire !

Itinéraire de Paris à Jérusalem est un récit de voyage de François-René de Chateaubriand publié en 1811. Il relate un voyage effectué de juillet 1806 à juin 1807.
Il est divisé en sept parties : la 5eme est  consacrée à Jérusalem

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

Réflexion d’un professeur d’histoire-géographie sur l’abstention de la France au vote de la résolution adoptée par le comité du patrimoine mondial de l’Unesco niant tous liens entre les Juifs et les lieux saints de Jérusalem.

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Un ouvrage sympathique et émouvant à découvrir.

Pages

D'abord on critique, puis on dénie et pour finir on adopte. Laissons le temps au temps.

Depuis trente ans, les Israéliens se sont habitués à vivre avec le terrorisme et à être toujours sur le qui-vive. Se préparer à tous les scénarios est devenu leur seconde nature.
 
La police israélienne a mis en place des procédures de surveillance au faciès, des repérages ciblées et des barrages sur les routes qui mènent aux zones de non droit. Les Israéliens ont coordonné l'action de la police, du renseignement et de l'armée et se sont résignés à un fichage de tous les citoyens sur une base de recherche centralisée numérisée et ils ont installés des caméras partout.
Les bien-pensants les ont traités d'état policier, d'état big brother et d'acharnement securitariste. D'ici trois ans, cinq ans au pire, l'Europe va se résigner à imiter une fois de plus ceux qu'ils avaient dénigrés.
 
Les israéliens ont été les premiers il y a trente ans à fouiller les bagages dans les aéroports. On les a traités de paranos et de provocateurs. Les bienpensants disaient que si Israël était plus bienveillante envers les palestiniens il n'y aurait pas de terroristes. En 2015, tout le monde fouille dans les aéroports.
 
Quand Israel avait bombardé Osirak, les bienpensants avait crié à l'ingérence (je me rappelle du titre de Libération). Plus tard Bush avait remercié Begin en lui disant que son acte avait sauvé des dizaines de milliers d'américains. 
 
Quand Israel à construit un mur pour se protéger, les bienpensants ont hurlé au sacrilège. Aujourd'hui des dizaines de murs sont érigés. 
Les Israéliens ont été les premiers a faire des assassinats ciblés de terroristes répertoriés. 
Les bienpensants ont crié au crime de lèse-majesté.
Aujourd'hui tout le monde essaie de le faire. 
Depuis octobre 2015, Israel est à l'avant-poste des agressions commises par toutes sortes de déséquilibrés qui attaquent au couteau des femmes, des vieillards et des enfants. Certains craignent que ce modus operandi se généralise sur d'autres pays. 
 
1) N'est-ce pas dommage de ne pas comprendre qu'Israël essaie juste de minimiser les dégâts ?
2) Doit on vraiment s'inquiéter de ce que pensent les bienpensants ? 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.