Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Je suis en colère, par Gil Taïeb

15 Février 2017 | 417 vue(s)
Catégorie(s) :
Antisémitisme

Mensonges, haine et illégalité.

La fête de l’Humanité, où artistes, politiques et public se pressent, a accueilli une fois de plus un stand appelant à la haine d’Israël.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Dans la newsletter du CRIF du 5 septembre 2016, nous reproduisions une information  faisant état de la publication d’un rapport, publié le 1er septembre 2016 et préparé par l'Association Voices for Human Rights et l'Institut Touro (Touro Institute on Human Rights and the Holocaust).

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

J'ai recueilli pour la newsletter du Crif les réponses aux questions posées à cet homme qui, pris dans le tourment de l’histoire-celle avec sa grande hache dont parlait Perec- est resté libre jusqu’au bout des ongles

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Portrait de Jean Pierre Allali
LECTURES
|
24 Mai 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

Pages

Il y a 11 ans, un jeune juif du nom dIIlan Halimi, était enlevé, torturé et assassiné.
Publié dans le Blog du Crif le 15 février 2017

Il y a 11 ans, l'horreur absolue nous explosait au visage !

 
En France, à peine plus de 60 ans après la Shoah, des "barbares", nourris par les vieux fantasmes antisémites, assimilant le Juif au pouvoir et à l'argent, ont kidnappé Ilan parce qu'il était Juif !
 
La machine infernale de la haine s'était mise en place.
 
L'antisémitisme moderne, appelé anti sionisme, diffusé par certains médias, a fait d'Ilan la cible idéale.
 
Le "gang des barbares" faisant d'Ilan une prise de guerre et un coupable idéal.
 
Ces monstres devenant alors, des combattants antisionistes.
 
Il y a 11 ans, Ilan Halimi devenait, la première victime d'un mutant, enfant naturel du fascisme de droite et d'extrême gauche.
Il y a 11 ans, Ilan a été torturé dans l'indifférence totale de centaines de témoins qui ont gardé le silence et ont préféré se taire face à un manège macabre qui se déroulait sous leurs yeux et sous leurs fenêtres.
 
Ilan était seul au milieu d'une foule de complices passifs qui ont laissé faire.
 
La loi du silence et la peur, dans ces territoires perdus de la république, ont fait mourir Ilan !
 
Il y a 11 ans, la France a hésité et sous estimé ce mal qui recommençait à lever la tête.
 
Les erreurs furent nombreuses.
 
Il y a 11 ans, en France, Ilan Halimi, a été après le jeune Selam, le premier juif assassiné parce qu'il était Juif et Sioniste.
Il y a 11 ans la jeunesse Juive frappée par ce drame est restée digne et n'est pas descendue dans les rues brûler des voitures ou briser des vitrines.
 
Au lendemain, de ce drame, nous espérions qu'il serait le dernier !
 
Malheureusement le ventre était fécond et la bête a enfanté.
 
Après Fofana et ses barbares, est arrivé Merah.
Après Ilan, se sont Jonathan, Arié, Gabriel Sandler et la petite Myriam Monsenego (zal) qui ont été sauvagement assassinés à Toulouse.
Après eux, ce furent les victimes de l'hyper Cacher: Yoav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham, François Michel Saada
 
Encore et toujours la même haine et la même idéologie nauséabonde.
 
Aujourd'hui, je reste et demeure en Colère, contre tous ces apprentis sorciers qui continuent à diaboliser le Juif et lui refusent le droit d'avoir sa terre,
 
Je suis en colère, contre ces pseudos intellectuels et journalistes, qui prenant fait et cause pour les palestiniens, font des terroristes des combattants de la liberté.
Je suis en colère devant tous ceux qui se taisent et gesticulent en silence face aux massacres perpétrés en Afrique, en Syrie et dans de nombreux coins de la planète.
Je suis en colère face au silence assourdissant qui laisse les Chrétiens d'Orient se faire massacrer et le peuple Yezidi être exterminé.
 
Le sang des Juifs et des Chretiens d'orient n'a t-;il pas la même couleur Ni la même importance que celui des autres ?
 
Je suis en colère contre ces candidats au suffrage universel, qui ferment les yeux sur les atteintes à notre laïcité protectrice dans le seul but obtenir des voix.
Je suis en colère contre ces politiciens qui parlant de Paix tendent les mains aux terroristes palestiniens.
 
Par leur laisser faire, ils bâillonnent et assassinent Marianne !
 
Je suis en colère contre ceux qui contrevenants à la loi interdisant le boycott, laissent les vermines du BDS manifester et diffuser leur haine d'Israel.
Je suis en colère de voir l'extrême gauche et l'extrême droite gagner du terrain chaque jour par leurs discours populistes. Si peu de choses les distinguent !
Je suis en colère de voir monter, dans toute l'Europe, des partis fascistes.
Je suis en colère de voir se développer les groupes islamistes djihadistes, soutenus par une extrême gauche populiste et une certaine gauche qui trahit son histoire et ses valeurs.
Je suis en colère, que face à la résurgence de ces vieux démons, il n'y ait pas un réveil populaire.
 
Où sont les résistants d'aujourd'hui ?
 
11 ans après Ilan, je suis enragé contre tous ceux qui ont la colère et l'indignation sélective.
11 ans après Ilan, rien n'a changé !
11 ans après Ilan, je suis inquiet pour l'venir de l'humanité.
11 ans après Ilan, résonnent en moi les paroles de sa maman qui a souhaité emmener le corps de son fils en Israel pour ne pas voir un jour un de ses bourreaux ou de leurs adeptes venir souiller sa sépulture !

Ilan nous ne t'oublierons jamais. Nous resterons vigilants et devons rester forts !

 
GIL TAIEB

Retrouvez tous les billets de blog du Crif ici