Sophie Taïeb

Bloggueuse et rédactrice

La fête de l’Humanité qui porte si mal son nom

12 Septembre 2016 | 38 vue(s)
Catégorie(s) :
Antisémitisme

Mensonges, haine et illégalité.

La fête de l’Humanité, où artistes, politiques et public se pressent, a accueilli une fois de plus un stand appelant à la haine d’Israël.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Dans la newsletter du CRIF du 5 septembre 2016, nous reproduisions une information  faisant état de la publication d’un rapport, publié le 1er septembre 2016 et préparé par l'Association Voices for Human Rights et l'Institut Touro (Touro Institute on Human Rights and the Holocaust).

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

J'ai recueilli pour la newsletter du Crif les réponses aux questions posées à cet homme qui, pris dans le tourment de l’histoire-celle avec sa grande hache dont parlait Perec- est resté libre jusqu’au bout des ongles

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Portrait de Jean Pierre Allali
LECTURES
|
24 Mai 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

Pages

Mensonges, haine et illégalité.

La fête de l’Humanité, où artistes, politiques et public se pressent, a accueilli une fois de plus un stand appelant à la haine d’Israël.

 

Tout au long de la journée, des militants qui se disent de la “cause palestinienne” déversent mensonges et messages de haine au public venu assister à des concerts.

L’appel au boycott étant illégal, nous nous posons la question de savoir dans quelle mesure et pour quelles raisons ce stand a été autorisé lors de cet événement.

Ces activistes n’ont de cesse de réclamer la libération de terroristes palestiniens, d’appeler au boycott commercial et culturel (de ce qui les arrange... pas question pour eux de se passer d’un smart phone ou de se perdre en n’utilisant pas Waze)... et n’ont pour effet sur la “cause” que celui de mettre des palestiniens au chômage : on se souvient tous de l’usine Soda Stream qui a fermé et mis ainsi des centaines de palestiniens au chômage alors qu’ils avaient des conditions de travail hors du commun.

Aujourd’hui, au delà des organisateurs, nous posons la question aux personnalités publiques qui s’affichent à cette “fête” qui tient plus du rassemblement politique.

Se rendre à la fête de l’Humanité c’est cautionner la présence d’associations antisémites... et pour cela nous espérons que l’an prochain vous passerez votre tour.