Sophie Taïeb

Bloggueuse et rédactrice

La fête de l’Humanité qui porte si mal son nom

12 Septembre 2016 | 36 vue(s)
Catégorie(s) :
Antisémitisme

Deux historiens français l’ont fait et publient ce mois d’avril en collection Que Sais-je Les 100 mots de la Shoah.

"La Place de la République ne vous appartient pas".

Dimanche dernier, des militants du Collectif Anti Boycott se sont rendu face à une manifestation BDS.

Quel est donc ce mouvement qui s'est vu offrir une tribune hier au journal télévisé de France 2 ?

Lundi 11 janvier, à Marseille, un jeune turc de 15 ans attaquait à la machette un enseignant juif portant une kippa. Une affaire qui devait provoquer une grande émotion, et qui a inspiré à Jérôme Fenoglio, le directeur du journal « Le Monde », un éditorial remarquable. En voici un extrait : « Ce mal, il faut le considérer pour ce qu’il est : le produit des noces mortelles entre djihadisme et antisémitisme. Le terrorisme fondamentaliste (…) reprend tous les stéréotypes du vieil antisémitisme européen, accommodé à la sauce de l’heure, mélange de théories du complot importées du Moyen-Orient et transportées par Internet ».

A force de tenir des raisonnements primaires, ami de Gôôôôche, tu es devenu primaire

Ce soir, jeudi 22 octobre, France 3 diffuse à 23h15 « Profs en territoires perdus de la République ? »

Article de Dr Bruno HALIOUA Secrétaire Général de l’AMIF (Association des Médecins Israélites de France)

"Une France antijuive ? "est le dernier livre de Pierre-André Taguieff. Marc Knobel rend hommage au talent et au courage de l'auteur à travers cette tribune.

Portrait de Invité
3 Questions à Marc Knobel
|
17 Avril 2015
Catégorie : Antisémitisme

Les auteurs du Blog du Crif se prêtent à un exercice de questions réponses " 3 Questions à ..."

Marc Knobel historien- chercheur nous parle donc de son engagement dans la lutte contre l'antisémitisme.

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

L'antisémitisme est comme une bête particulièrement enragée et puante. Il rôde, nous ne le savons que trop bien...

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Pages

Mensonges, haine et illégalité.

La fête de l’Humanité, où artistes, politiques et public se pressent, a accueilli une fois de plus un stand appelant à la haine d’Israël.

 

Tout au long de la journée, des militants qui se disent de la “cause palestinienne” déversent mensonges et messages de haine au public venu assister à des concerts.

L’appel au boycott étant illégal, nous nous posons la question de savoir dans quelle mesure et pour quelles raisons ce stand a été autorisé lors de cet événement.

Ces activistes n’ont de cesse de réclamer la libération de terroristes palestiniens, d’appeler au boycott commercial et culturel (de ce qui les arrange... pas question pour eux de se passer d’un smart phone ou de se perdre en n’utilisant pas Waze)... et n’ont pour effet sur la “cause” que celui de mettre des palestiniens au chômage : on se souvient tous de l’usine Soda Stream qui a fermé et mis ainsi des centaines de palestiniens au chômage alors qu’ils avaient des conditions de travail hors du commun.

Aujourd’hui, au delà des organisateurs, nous posons la question aux personnalités publiques qui s’affichent à cette “fête” qui tient plus du rassemblement politique.

Se rendre à la fête de l’Humanité c’est cautionner la présence d’associations antisémites... et pour cela nous espérons que l’an prochain vous passerez votre tour.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.