Dov Maimon

Directeur de recherche au Jewish People Policy Institute (Jérusalem)

L'affaire de la kippa comme une opportunité de coalition avec les autres cibles es islamistes

15 Janvier 2016 | 8 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

J'ai répondu aux questions d'Olivier Lerner dimanche 4 décembre lors de notre Convention Nationale

Halte à la discrimination d'Israel, le CRIF proteste suite à la décision d'étiqueter les produits israeliens. 

Suite à l'annonce de l'adoption de la directive de l'E.U sur l'étiquetage des produits israéliens le Crif a réagit à travers un communiqué, j'ai voulu dénoncer la décision française et l'obessession israelienne.

J'ai répondu aux questions de Sputnik news.

« Si on parlait de la France ? Français, juifs et citoyens » : c’est le thème de la 7e Convention nationale du Crif le dimanche 4 décembre au Palais des Congrès de Paris.

C’est une étonnante indifférence qui entoure la mise en lambeaux de la ville d’Alep en Syrie.

Donald Trump est un excentrique narcissique qui au cours de sa campagne électorale a fait du mensonge une arme redoutable.

Réflexion d’un professeur d’histoire-géographie sur l’abstention de la France au vote de la résolution adoptée par le comité du patrimoine mondial de l’Unesco niant tous liens entre les Juifs et les lieux saints de Jérusalem.

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Portrait de Jean Pierre Allali
ADIEU SHIMON
|
29 Septembre 2016
Catégorie : Actualité

L'ancien président de l'État d'Israël, mon ami Shimon Peres, prix Nobel de la Paix 1994 est mort dans la nuit du 28 septembre 2016. Il avait 93 ans.

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Pages

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Par Dov Maimon
 
Vous êtes vous déjà demandé à quoi sert donc cette casquette (supposée de dissimulation de signe extérieur de judaïsme) sur la tête de ces gamins apeurés avec le regard légèrement furtif qu'on reconnaît à cent mètres dans le métro ?
 
Entendons-nous, cette affaire ne réfère pas du rituel mais d'une tentative de retour de la dhimmitude. Et la réponse n'est pas une histoire de couvre-chef mais de dignité. Comme disaient le féministes des années 70, céder un jour c'est céder toujours. 
 
Il y a tous ceux qui ne portent pas la calotte et pour lesquels l'invitation marseillaise n'aura aucune implication pratique. Et puis il y a les religieux qui vont mettre la casquette, qui, d'ordinaire associée à tout un habitus, fait que les arabes antisémites les reconnaissent à cent mètres. Ce que souhaite l'antisémite musulman c'est de retrouver le juif craintif, sur ses gardes, le dhimmi, qu'on regarde avec mépris et que le plus souvent on ne frappe pas ni n'insulte mais qui de temps en temps pour lui rappeler son statut de personne tolérée, on rappelle à l'ordre.
 
La kippa est autant une provocation et un signe d'arrogance pour l'antisémite musulman que la mini-jupe est une provocation et un signe d'arrogance pour le violeur. Il est temps d'identifier qui sont les fauteurs de troubles et les empêcher de nuire. Arrêtons de justifier ces tentatives de culpabilisation des victimes. Les juifs et les femmes sont détestés pareillement par les islamofascistes. Pitié, ne cédez pas. Si vous cédez aujourd'hui, demain ce sera encore pire. Wake up, stand up, brothers and sisters. Stand up for your rights.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.