L'arène des papilles - La recette des beignets de Laura !

14 Décembre 2020 | 223 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

Dans leur numéro de janvier, le magazine Youpi, destiné aux enfants de 5 à 8 ans, a clairement laissé entendre à ses jeunes lecteurs qu' "Israel n'était pas un vrai pays".

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Pages

Laura Melul est l'auteur du blog culinaire L'arène des papilles. Écoutant son coeur et sa passion pour la cuisine, Laura a choisi d’opérer une reconversion professionnelle, après 13 ans dans la finance de marché. Découvrez quelques-unes de ces savoureuses recettes à l'occasion des fêtes !

La fête des lumières communément appelée "Hanoucca" représente à mes yeux le mois des miracles, des douceurs et de la joie dans tous les foyers juifs. C'est l'une de mes périodes préférées dans le calendrier juif. 

Ce sont 8 jours marqués non seulement par des célébrations d'allumage de bougies ou de fioles d'huile mais aussi par la dégustation de beignets et les cadeaux pour les enfants.

Je vous partage à cette occasion une recette de beignets qui font le plaisir des plus petits aux plus grands. 

Bonne fête de hanouka et puisse cette période de fête éloigner l'obscurité à tout jamais.

 

"Ateliers Beignets de Hanoucca"

Mes Indispensables :

500 g farine

60 g sucre

10 cl huile, 25 cl de Perrier

20 g levure fraîche

1 sucre vanillé, 1 sachet de levure chimique, 1 pincée de sel

Préparation de la recette :
 
Préparer votre levain : mélanger le Perrier avec le sachet de levure et le sucre et laissez reposer 10 minutes (il faut que le mélange soit couvert)
 
Dans le bol de votre robot muni du crochet, mettre la farine, le demi-cube de levure, le sachet de levure vanillé, l’huile et la pincée de sel puis pétrir quelques minutes en rajoutant au fur et à mesure le levain (la pâte doit être souple après pétrissage)
 
Laissez reposer au moins 1h voire 1h30
 
Farinez votre plan de travail puis étaler la pâte au rouleau puis formez les beignets à l’emporte-pièce
 
Laissez remonter les petites boules de beignets (les recouvrir d’un torchon propre)
 
Faire frire au fur et à mesure sans découvrir les autres petites boules
 
Retirez l’excédent d’huile avec du papier absorbant
 
Roulez les beignets dans du sucre ou les fourrer de confiture de toutes sorte sinon nature aussi ils sont légers et moelleux !
 
Bonne fête des lumières et que vos foyers en soient toujours illuminés !

Mon image

Née au sein d’une famille juive marocaine, la cuisine a toujours été pour moi un moment de partage et de transmission autour de repas de fêtes et de shabbat avec des longues tablées ou se mélangeaient toutes les épices, les goûts et les couleurs. En baignant dans cette atmosphère depuis ma tendre enfance, mes papilles ont eu le temps de se développer et mon intérêt pour la cuisine était de plus en plus grandissant. 

J’ai donc créer un blog culinaire : L’Arène Des Papilles. Grâce à ce blog, je partage ma passion au plus grand nombre. 

 

A lire aussi :