Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lecture de Jean-Pierre Allali - Herzl, une histoire européenne, de Camille de Toledo et Alexander Pavlenko

03 Octobre 2018 | 68 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Le Times of Israel a repris ma critique de la comparaison musulmans de France - juifs pendant la Shoah.

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM sur le plateau de BFM TV, j'ai réaffirmé mon sentiment d'horreur face à cet acte barbare qui s'est passé ce matin.

 

Dans quel monde vivons-nous et de quelle inhumanité est faite le monde ?

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

Ce sont toutes les plumes que l'on veut briser...

Une compilation exhaustive, à ce jour, des articles et des interviews que j'ai données à la presse française et internationale.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

Pages

Herzl, une histoire européenne, de Camille de Toledo et Alexander Pavlenko*

Même dans ses rêves les plus fous, jamais le père du sionisme moderne, Theodor Herzl, n’aurait imaginé être le héros d’une bande dessinée. Herzl en BD !! Il fallait oser. Eh bien c’est désormais chose faite. Et quelle BD ! 350 pages. Du noir, du bistre et des bulles pour raconter cette étonnante « histoire européenne ».

Benyamin Zeev Tivadar Theodor Wolf Herzl que ses parents appelaient « Dori », est né le 2 mai 1860 à Pest, sur la rive gauche du Danube, qui, plus tard, on le sait, s’unira à Buda pour former Budapest, capitale de la Hongrie. Fils de Jakob Herzl, négociant en bois et de Jeannette Diamant, il se passionnera pour la destinée misérable du peuple juif et, considérant qu’il n’y a pas d’autre solution pour éradiquer son malheur que de reconstituer son Etat perdu il y a des millénaires, inventera en quelque sorte le sionisme et lancera, en 1897, à Bâle, le premier Congrès Sioniste.

Les auteurs ont choisi de raconter, parallèlement, l’odyssée d’Ilia Brodsky et de sa sœur, Olga, nés à Gomel dans la zone de résidence russe réservée aux Juifs de l’Empire, deux enfants qui vont fuir, en compagnie d’un adulte rencontré par hasard, Poïpy, leur terre natale, l’antisémitisme et les pogroms pour des cieux plus cléments. Ilia se passionnera pour la photographie et sa sœur pour le chant.

Au fil des très belles images, on découvre peu à peu Herzl, passionné d’opéra et de Wagner, l’affaire Dreyfus qui sera en somme le déclencheur des idées sionistes de Herzl (« La Palestine est notre patrie historique inoubliable. Son seul nom constituerait pour notre peuple un cri de ralliement d’une extraordinaire puissance »), la rencontre décisive avec Max Nordau, le mariage avec Julianna Naschauer, la naissance de ses enfants, Pauline et Hans, la publication de ses ouvrages, notamment « Altneuland » et « Der Judenstaat », les tentatives de rencontres avec le sultan, le soutien des Rothschild, les Congrès sionistes successifs, la proposition d’Etat juif en Afrique de l’Est, la mort prématurée de Herzl le 3 juillet 1904 près de Vienne. Il avait 44 ans.

Une contribution originale à l’histoire du peuple juif, du sionisme et de la création d’Israël.

A découvrir !       

Jean-Pierre Allali

 (*) Editions Denoël Graphic. Mars 2018. 352 pages. 25,90 €.

***

Pour aller plus loin :

Rencontre littéraire à la Maison de la Poésie le 17 octobre, à 21h

Avec Asaf Hanuka, Camille De Toledo et Denis Charbit 
Rencontre animée par Didier Pasamonik

Dans son roman graphique, Herzl (Denoël), illustré par Alexander Pavlenko, l’écrivain français Camille de Toledo mène son héros sur les traces de Theodor Herzl, le père du mouvement sioniste, dont le projet d’un État juif donnera naissance à Israël en 1948. 

70 ans plus tard, l’auteur de bande dessinée israélien Asaf Hanuka, croque son quotidien de père de famille angoissé dans la série KO à Tel-Aviv (Steinkis), mêlant humour grinçant et réalisme aigu. 

Regards croisés sur l’Israël d’hier et d’aujourd’hui, en compagnie de l’historien et politologue israélien Denis Charbit.

Inscriptions : ICI

À lire : 
Asaf Hanuka, KO à Tel-Aviv, trad. par Dominique Rotermund, Éditions Steinkis, 2016 ;
Camille de Toledo et Alexander Pavlenko, Herzl, Éditions Denoël, 2018.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.