Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lecture de Jean-Pierre Allali - La médecine de Maïmonide. Quand l’esprit guérit le corps, par Ariel Toledano

29 Août 2018 | 305 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Le 33ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 7 mars 2018.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Dina Porat, Le Juif qui savait Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d’Abba Kovner, 1918-1987.

La première djihadiste française capturée à Mossoul par les forces irakiennes en juillet 2017, Mélina Boughedir, a été condamnée, lundi 19 février, à sept mois de prison pour l’entrée illégale en Irak. La cour pénale de Bagdad a ordonné la remise en liberté et l’expulsion en France de la jeune femme de 27 ans, sa peine étant couverte par sa détention préventive, rapporte Le Monde du 19 février. Qui sont ces femmes désintégrées, déstructurées et aveuglées par la propagande développée par les djihadistes et qui ont été des proies faciles. C'est ainsi qu'elles se sont déshumanisées et ont participé à cette orgie barbare et moyenâgeuse qu’est le djihadisme.

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Le 4 février 2018, le Crif et les Amis du Crif ont organisé un voyage de mémoire dans les camps d’Auschwitz-Birkenau. Près de 200 personnes ont participé à cette journée exceptionnelle, qui a marqué les mémoires de chacun. Une délégation d’élus et de personnalités publiques m'a également accompagné. Nous avons aussi eu l'honneur d'être accompagnés par Ginette Kolinka, réscapée d'Auschwitz.

En fin de journée, nous avons tenu une courte cérémonie d'hommages ponctuée de plusieurs discours et de prières animées par le Rabbin Moché Lewin. En conclusion de cette intense journée, le Shofar a resonné au milieu du silence etourdissant de l'immense complexe de Birkenau.

Depuis quelques semaines, le texte épistolaire de Sholem Aleichem a investi la petite – mais non moins prestigieuse – scène du Théâtre de la Huchette, à Paris.

Hier, je me suis exprimé sur la récente vague d'antisémitisme qui secoue la France. J'ai demandé à l'ensemble de la communauté nationale de faire front contre la haine antisémite. J'ai également rappelé l'importance pour la justice française d'appliquer des peines suffisamment lourdes pour être dissuasives.

Pages

Opinion

Par Chloé Blum

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Dina Porat, Le Juif qui savait Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d’Abba Kovner, 1918-1987.

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

Pages

LA MEDECINE DE MAÏMONIDE - Quand l’esprit guérit le corps, par Ariel Toledano*

Tout ce que vous avez toujours eu envie de savoir sur Maïmonide sans jamais oser le demander. Le docteur Ariel Toledano vous l’offre dans son nouveau livre. Comme on l’apprend dès le début de l’ouvrage grâce aux repères biographiques proposés, Moïse Maïmonide fils d’un juge rabbinique et dirigeant communautaire, est né à Cordoue le 28 mars 1138. Sa mère, hélas, mourra en couches. En 1160, les Maïmonide quitteront l’Andalousie pour s’installer à Fès, au Maroc. Cinq mois plus tard, la famille quitte le Maroc pour la Terre Sainte. Les voici à Saint-Jean d’Acre. En 1166, ils descendent vers l’Egypte : Alexandrie puis Le Caire. C’est là que mourront tour à tour son épouse et son père. En 1171, Maïmonide se retrouve à Fostat où il devient le chef de la communauté juive égyptienne.

1172 : rédaction de son Epitre au Yemen. 1173 : son frère David meurt lors du naufrage du navire qui le transporte dans l’Océan Indien. 1174 : Maïmonide est médecin à la cour de Saladin.  1180 : Il achève la rédaction en hébreu de son fameux Michné Torah.

1186 : sa seconde femme qu’il a épousé un an auparavant lui donne un fils, Abraham. De 1187 à 1190, il écrit ses Aphorismes médicaux de Moïse. Neuf ans plus tard, il publie son Traité des poisons. Maïmonide est mort à Fostat le 13 décembre 1204. Il sera plus tard inhumé définitivement à Tibériade.

Ariel Toledano nous fait vivre la carrière de cet homme exceptionnel : sa formation médicale, son exercice de la médecine dans un esprit véritablement novateur, ses écrits médicaux qui se veulent une systématisation des connaissances de l’époque : Extraits de Galien, Aphorismes médicaux de Moïse, Aphorismes d’Hippocrate, Traité sur les hémorroïdes, Traité sur les relations sexuelles, Traité sur l’asthme, Traité des poisons et antidotes, Régime de santé, Discours sur l’explication des causes.

L’auteur nous décrit également un texte de Maïmonide découvert en 1932 : « Glossaire de matière médicale », un véritable dictionnaire et nous propose le serment médical qu’aura été la prière médicale de Maïmonide.

Au fil des pages on réalise combien Maïmonide était en avance sur son temps

Une somme sur un grand maître du judaïsme et de la médecine. A découvrir.

 

Jean-Pierre Allali

(*) Editions In Press. Février 2018. 248 pages. 19 €.