Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lecture de Jean-Pierre Allali - La médecine de Maïmonide. Quand l’esprit guérit le corps, par Ariel Toledano

29 Août 2018 | 262 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Il y a six ans (ndlr. : cet article a été rédigé en mars 2018), en mars 2012, à Montauban et Toulouse, sept vies ont été fauchées par un terroriste islamique, donc je me refuse à rappeler le nom.

Le 33ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 7 mars 2018.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Pages

Opinion

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

LA MEDECINE DE MAÏMONIDE - Quand l’esprit guérit le corps, par Ariel Toledano*

Tout ce que vous avez toujours eu envie de savoir sur Maïmonide sans jamais oser le demander. Le docteur Ariel Toledano vous l’offre dans son nouveau livre. Comme on l’apprend dès le début de l’ouvrage grâce aux repères biographiques proposés, Moïse Maïmonide fils d’un juge rabbinique et dirigeant communautaire, est né à Cordoue le 28 mars 1138. Sa mère, hélas, mourra en couches. En 1160, les Maïmonide quitteront l’Andalousie pour s’installer à Fès, au Maroc. Cinq mois plus tard, la famille quitte le Maroc pour la Terre Sainte. Les voici à Saint-Jean d’Acre. En 1166, ils descendent vers l’Egypte : Alexandrie puis Le Caire. C’est là que mourront tour à tour son épouse et son père. En 1171, Maïmonide se retrouve à Fostat où il devient le chef de la communauté juive égyptienne.

1172 : rédaction de son Epitre au Yemen. 1173 : son frère David meurt lors du naufrage du navire qui le transporte dans l’Océan Indien. 1174 : Maïmonide est médecin à la cour de Saladin.  1180 : Il achève la rédaction en hébreu de son fameux Michné Torah.

1186 : sa seconde femme qu’il a épousé un an auparavant lui donne un fils, Abraham. De 1187 à 1190, il écrit ses Aphorismes médicaux de Moïse. Neuf ans plus tard, il publie son Traité des poisons. Maïmonide est mort à Fostat le 13 décembre 1204. Il sera plus tard inhumé définitivement à Tibériade.

Ariel Toledano nous fait vivre la carrière de cet homme exceptionnel : sa formation médicale, son exercice de la médecine dans un esprit véritablement novateur, ses écrits médicaux qui se veulent une systématisation des connaissances de l’époque : Extraits de Galien, Aphorismes médicaux de Moïse, Aphorismes d’Hippocrate, Traité sur les hémorroïdes, Traité sur les relations sexuelles, Traité sur l’asthme, Traité des poisons et antidotes, Régime de santé, Discours sur l’explication des causes.

L’auteur nous décrit également un texte de Maïmonide découvert en 1932 : « Glossaire de matière médicale », un véritable dictionnaire et nous propose le serment médical qu’aura été la prière médicale de Maïmonide.

Au fil des pages on réalise combien Maïmonide était en avance sur son temps

Une somme sur un grand maître du judaïsme et de la médecine. A découvrir.

 

Jean-Pierre Allali

(*) Editions In Press. Février 2018. 248 pages. 19 €.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.