Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lecture de Jean-Pierre Allali - L'aube obscure du 21ème siècle, de Nidra Poller

28 Novembre 2018 | 141 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Jeudi 6 septembre s'est tenue la cérémonie d'échange des vœux entre les responsables de la Communauté juive, la Maire de Paris Anne Hidalgo et la présidente du Conseil régional d'Ile de France Valérie Pécresse.

Jeudi 26 juillet, j'ai écrit au Ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian afin de lui faire part de mon étonnement face à l'absence de mention d’Israël dans les déclarations du Quai d'Orsay suite à l'évacuation de casques blancs syriens.

Mercredi 25 juillet, j'ai adressé des courriers aux Présidents respectifs de la Fédération Française des Échecs et de la Fédération Française de Judo. L'objectif : mener à bien le combat pour l'égalité et contre la discrimination de toute nature.

Fausses rumeurs, photos ou vidéos truquées… les fausses informations, ou fake news, inondent le net. La désinformation va parfois plus loin, prenant la forme de théories à l’apparence scientifique.

Pages

Actualité

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

Dans leur numéro de janvier, le magazine Youpi, destiné aux enfants de 5 à 8 ans, a clairement laissé entendre à ses jeunes lecteurs qu' "Israel n'était pas un vrai pays".

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Pages

Antisémitisme

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

"Dites-moi que ce furent des cauchemars, que le monde s'améliore de jour en jour, que des flammes de lumière jaillissent en chaque point du globe."

Article paru dans le HuffinghtonPost.fr

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Opinion

Par Chloé Blum

Pages

 L'aube obscure du 21ème siècle, de Nidra Poller*

Juive américaine installée à Paris depuis 1972, Nidra Poller est l’auteur de plusieurs livres. Dans son dernier ouvrage, elle reprend les notes de son carnet de route, notes écrites entre 2000 et 2017.

Nidra Poller ne le cache pas : elle est exaspérée. Exaspérée par la violence antisémite, exaspérée par la montée de l’islamisme, exaspérée par une certaine détestation sans fondement de l’Etat d’Israël.

Le « cahier d’une honnête citoyenne » commence par l’Intifada Al-Aqsa en septembre-octobre 2000 et s’achève en 2017 avec, notamment, l’assassinat de Sarah Halimi. La dernière phrase du livre est, d’ailleurs, ainsi libellée : « Nous ne savons toujours pas si Kobili Traoré sera jugé pour son crime ».

Nidra Poller n’a pas sa langue dans sa poche et ne mâche pas ses mots. Ainsi à propos de l’argument généralement admis d’une Jérusalem trois fois sainte : « Les trois monothéismes ne sont pas nés de la cuisse de Jupiter en triplés simultanés, égaux en droit d’aînesse. C’est le judaïsme qui a investi Jérusalem d’une sens éternel que ni les peuples d’avant ni les peuples d’après n’ont pu déloger ». Ou encore, à propos des attentats répétitifs perpétrés par des Palestiniens : « Accusez les Israéliens de tout ce qu’on voudra, on n’arrivera jamais à soustraire les Palestiniens de la responsabilité de leur propre destin. Aucune attitude, aucune injustice, aucune politique, aucun conflit ne peut expliquer , je dis bien expliquer, le meurtre d’enfants dans leur lit ».

« Qui pourra taire le silence assourdissant de nos enfants, de nos parents arrachés du sein de la vie par la cruauté incarnée ? »

En un mot comme en cent, « Israël criminel », c’est « l’expression de base du cerveau reptilien ».

Une idée d’action de l’auteur paraît incroyable quand on connaît la récente actualité de l’utilisation de cerfs-volants incendiaires par les terroristes de Gaza. « Chaque Israélien devrait envoyer de l’autre côté du haut mur au moins cinq cerfs-volants. Des colombes bien entendu, mais pourquoi pas des poissons rouges, des papillons, des nœuds en dentelle rose, des sandwichs de falafel en soie peinte, des téléphones portables gonflables en PVC… » « Trois jours plus tard vous recommencerez. Cette fois-ci avec des ballons. De toutes les formes et multiples couleurs ». On sait de quelle manière les Palestiniens ont eu, eux-aussi, cette idée !

« Ce qui se joue au Proche-Orient, nous dit l’auteure, c’est la conquête djihadiste du 21ème siècle tenue en échec par un pays juif souverain qui refuse les conseils suicidaires prodigués par un ancien régime prénommé « la communauté internationale » ».

A découvrir sans tarder.

Jean-Pierre Allali

(*) Editions Autorship. U.S.A. Février 2018. 212 pages.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.