Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lecture de Jean Pierre Allali - Objets portraits, de Rita Ender

20 Février 2019 | 116 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Pages

Actualité

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Le Times of Israel a repris ma critique de la comparaison musulmans de France - juifs pendant la Shoah.

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM sur le plateau de BFM TV, j'ai réaffirmé mon sentiment d'horreur face à cet acte barbare qui s'est passé ce matin.

 

Il est peut être temps de poser à ceux qui relaient les théories du complot - en particulier sur les réseaux sociaux - des questions déstabilisantes.

Dans une interview donné à Patrick Perotto de L'Est Républicain, je suis revenu sur l’un des défis des années à venir : combattre les idées de haine qui se répandent sur internet

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

Voici le discours que j'ai prononcé après le vote de l'assemblée générale du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Pages

Objets portraits - Conversations avec de jeunes Juifs de Turquie, par Rita Ender

Peintures de Reysi Kamhi (*)

Voici un livre étonnant, probablement unique en son genre. Pour nous faire découvrir le judaïsme de Turquie, l’auteure est allée, à la rencontre de plusieurs dizaines de jeunes Juifs d’origine turque. Quand les personnes interviewées vivaient actuellement en Turquie, à Istanbul ou ailleurs, l’entretien se déroulait souvent dans un café. Mais pour ceux qui se trouvaient désormais loin du pays natal, on a préféré la méthode de l’Internet.

L’originalité de l’ouvrage est que l’entretien commence systématiquement par cette question inattendue : « Quel est votre objet de famille ? ». Et c’est à travers un objet que chacun raconte son histoire, celle de sa famille, en l’émaillant d’anecdotes et de souvenirs, ce qui donne un recueil aussi savoureux qu’intéressant.

Quant aux objets choisis par les personnes rencontrées, ils sont d’une variété qui laisse perplexe : un collier, une boîte, un tapis de table, un cendrier, des photos, une montre, un verre à cocktail, un bracelet, des tableaux, une tasse à café, un tableau en fonte émaillée, des recettes de cuisine, un sidur, deux fauteuils, une machine à écrire du temps jadis, une machine à calculer d’époque, une robe, un smoking, un collier en or et pierreries, un verre à thé, un samovar, la collection reliée d’un journal, un tourne disque.

Plus étonnants un portrait de Theodor Herzl et un autre de Moshé Dayan, une grand-mère, le souvenir des shabbats d’antan, deux livres, « Autant en emporte le vent » et « Les oiseaux se cachent pour mourir » et même un « instrument qui sert à tenir le pénis des bébés pour la circoncision » !

Quel que soit l’objet, il est le point de départ d’une histoire familiale édifiante qui rejoint la grande saga des Juifs de Turquie. L’ouvrage est agréablement illustré. À découvrir.

Jean-Pierre Allali

 (*) Éditions Lior. Février 2019. Traduit du turc par Joseph Eskenazi. 232 pages. 20 €.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.