Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean Pierre Allali - Alexandre Safran et les Juifs de Roumanie durant l'instauration du communisme, de Carol Iancu

26 Octobre 2017 | 140 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Un entretien entre Marc Knobel et Michaël de Saint Cheron, philosophe des religions.

Marc Knobel livre une analyse de l'opinion publique à l'égard de l'antisémitisme et d'autres sujets (avant et après les attentats de Janvier 2015).

Franck Guillory, journaliste, auteur et réalisateur de documentaires s'est rendu à Auswithz en Avril dernier, il nous raconte son expérience et ses souvenirs dans un article publié sur son blog.

Compte-rendu d'un magnifique livre de Benjamin Stora qui raconte son enfance juive à Constantine.

 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme est comme une bête particulièrement enragée et puante. Il rôde, nous ne le savons que trop bien...

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

"Dites-moi que ce furent des cauchemars, que le monde s'améliore de jour en jour, que des flammes de lumière jaillissent en chaque point du globe."

Article paru dans le HuffinghtonPost.fr

Pages

Alexandre Safran et les Juifs de Roumanie durant l'instauration du communisme, de Carol Iancu*

Carol Iancu, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paul Valéry de Montpellier, est un grand spécialiste du judaïsme roumain. Les ouvrages qu’il a consacrés à ce sujet ne se comptent plus. Parmi eux, plusieurs concernent Alexandre Safran qui fut Grand rabbin de Roumanie de 1940 à 1947 avant de rejoindre Genève où il sera également Grand rabbin et où il est décédé en 2006.

C’est une véritable somme qui nous est proposée avec ce nouveau volume dont certains textes sont rédigés en anglais. L’auteur a pu consulter des documents inédits des archives américaines et britanniques datant des années 1944 à 1948. On pourra suivre les combats d’Alexandre Safran jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la situation des Juifs après l’instauration du régime communiste, le combat pour la défense des droits des Juifs de Roumanie ou encore l’attitude du Grand rabbin à l’égard du sionisme et de l’alyah, l’état de la communauté juive roumaine après le départ forcé de Roumanie d’Alexandre Safran. 120 documents et 90 articles ou extraits d’articles.

Des tableaux analytiques, des reproductions de documents rares, des index et des illustrations agrémentent cet ouvrage, certes très technique mais très intéressant.

 

Jean-Pierre Allali

(*) Documents inédits des archives diplomatiques américaines et britanniques. 1944-1948. Avant-propos d’Alexandre Zub. Éditions Universitaires. Alexandre Ioan Suza. Iasi. Roumanie. 2016. 564 pages.Carol Iancu, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paul Valéry de Montpellier, est un grand spécialiste du judaïsme roumain. Les ouvrages qu’il a consacrés à ce sujet ne se comptent plus. Parmi eux, plusieurs concernent Alexandre Safran qui fut Grand rabbin de Roumanie de 1940 à 1947 avant de rejoindre Genève où il sera également Grand rabbin et où il est décédé en 2006.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.