Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean Pierre Allali - Alexandre Safran et les Juifs de Roumanie durant l'instauration du communisme, de Carol Iancu

26 Octobre 2017 | 139 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Il y a six ans (ndlr. : cet article a été rédigé en mars 2018), en mars 2012, à Montauban et Toulouse, sept vies ont été fauchées par un terroriste islamique, donc je me refuse à rappeler le nom.

Le 33ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 7 mars 2018.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Dina Porat, Le Juif qui savait Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d’Abba Kovner, 1918-1987.

La première djihadiste française capturée à Mossoul par les forces irakiennes en juillet 2017, Mélina Boughedir, a été condamnée, lundi 19 février, à sept mois de prison pour l’entrée illégale en Irak. La cour pénale de Bagdad a ordonné la remise en liberté et l’expulsion en France de la jeune femme de 27 ans, sa peine étant couverte par sa détention préventive, rapporte Le Monde du 19 février. Qui sont ces femmes désintégrées, déstructurées et aveuglées par la propagande développée par les djihadistes et qui ont été des proies faciles. C'est ainsi qu'elles se sont déshumanisées et ont participé à cette orgie barbare et moyenâgeuse qu’est le djihadisme.

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Pages

Alexandre Safran et les Juifs de Roumanie durant l'instauration du communisme, de Carol Iancu*

Carol Iancu, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paul Valéry de Montpellier, est un grand spécialiste du judaïsme roumain. Les ouvrages qu’il a consacrés à ce sujet ne se comptent plus. Parmi eux, plusieurs concernent Alexandre Safran qui fut Grand rabbin de Roumanie de 1940 à 1947 avant de rejoindre Genève où il sera également Grand rabbin et où il est décédé en 2006.

C’est une véritable somme qui nous est proposée avec ce nouveau volume dont certains textes sont rédigés en anglais. L’auteur a pu consulter des documents inédits des archives américaines et britanniques datant des années 1944 à 1948. On pourra suivre les combats d’Alexandre Safran jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la situation des Juifs après l’instauration du régime communiste, le combat pour la défense des droits des Juifs de Roumanie ou encore l’attitude du Grand rabbin à l’égard du sionisme et de l’alyah, l’état de la communauté juive roumaine après le départ forcé de Roumanie d’Alexandre Safran. 120 documents et 90 articles ou extraits d’articles.

Des tableaux analytiques, des reproductions de documents rares, des index et des illustrations agrémentent cet ouvrage, certes très technique mais très intéressant.

 

Jean-Pierre Allali

(*) Documents inédits des archives diplomatiques américaines et britanniques. 1944-1948. Avant-propos d’Alexandre Zub. Éditions Universitaires. Alexandre Ioan Suza. Iasi. Roumanie. 2016. 564 pages.Carol Iancu, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paul Valéry de Montpellier, est un grand spécialiste du judaïsme roumain. Les ouvrages qu’il a consacrés à ce sujet ne se comptent plus. Parmi eux, plusieurs concernent Alexandre Safran qui fut Grand rabbin de Roumanie de 1940 à 1947 avant de rejoindre Genève où il sera également Grand rabbin et où il est décédé en 2006.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.