Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean Pierre Allali - Internet contre InternHate, de Philippe Coen

12 Avril 2018 | 71 vue(s)
Catégorie(s) :
France

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Le 4 février 2018, le Crif et les Amis du Crif ont organisé un voyage de mémoire dans les camps d’Auschwitz-Birkenau. Près de 200 personnes ont participé à cette journée exceptionnelle, qui a marqué les mémoires de chacun. Une délégation d’élus et de personnalités publiques m'a également accompagné. Nous avons aussi eu l'honneur d'être accompagnés par Ginette Kolinka, réscapée d'Auschwitz.

En fin de journée, nous avons tenu une courte cérémonie d'hommages ponctuée de plusieurs discours et de prières animées par le Rabbin Moché Lewin. En conclusion de cette intense journée, le Shofar a resonné au milieu du silence etourdissant de l'immense complexe de Birkenau.

Depuis quelques semaines, le texte épistolaire de Sholem Aleichem a investi la petite – mais non moins prestigieuse – scène du Théâtre de la Huchette, à Paris.

Hier, je me suis exprimé sur la récente vague d'antisémitisme qui secoue la France. J'ai demandé à l'ensemble de la communauté nationale de faire front contre la haine antisémite. J'ai également rappelé l'importance pour la justice française d'appliquer des peines suffisamment lourdes pour être dissuasives.

De ce 9 janvier 2015, nous voulons retenir une autre image, cette belle image. Celle de Lassana Bathily.

Pages

 Internet contre InternHate. Plaidoyer pour le respect - 50 propositions pour détoxer les réseaux sociaux, de Philippe Coen*

En quelques années, Internet a envahi et bouleversé notre quotidien. Facebook, Tweeter, les réseaux sociaux. Qui imaginerait, un seul instant, un retour en arrière où tous ces moyens modernes de communication et d’échanges n’existeraient pas ? Mais tout cela est allé trop vite, empêchant que les précautions les plus élémentaires soient prises pour éviter les débordements. Dès lors, force est de constater que malgré les garde-fous qu’on a essayé de placer, la haine se déverse abondamment et le respect tarde à devenir la règle.

Dans son ouvrage militant, Philippe Coen, juriste et avocat, fondateur de l’ONG « Respect Zone », qui œuvre pour la prévention de la cyber-violence et la protection de l’enfance, cite des exemples édifiants. Ainsi, Marion, victime de harcèlement, qui s’est suicidée tout comme, au Canada, la jeune Amanda Todd. Antisémitisme et racisme se déchaînent sur la Toile. Tal, une chanteuse d’origine yéménite et marocaine, née en Israël, n’en peut plus des injures antisémites qu’elle reçoit au quotidien. L’idole des jeunes, Justin Bieber et sa petite amie, Sofia Richie, annoncent qu’ils quittent Instagram car ils ne peuvent plus supporter la haine dont ils sont l’objet. L’homophobie fait son nid sur les réseaux. Bref, le lynchage est à portée de clic.

Pour affronter cette situation intolérable, Philippe Coen formule cinquante propositions pour détoxer les réseaux sociaux. De « Pour offrir des signalétiques du respect en ligne accessible à tous » à « Pour rapprocher des parties en conflit » en passant par « Pour convoquer les états généraux du respect » ou encore « Pour unifier les assistances aux victimes des cyberviolences ».

Intéressant, original et courageux.

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions Le Bord De L’Eau. Août 2017. 192 pages. 16€.