Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Le temps de l’alternative : Cinq propositions pour reprendre le contrôle de nos vies, par un Citoyen

07 Octobre 2020 | 73 vue(s)
Catégorie(s) :
Opinion

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Depuis des années, l’historien Marc Knobel a de salutaires obsessions et une puissante détermination. L’une de ses salutaires obsessions, sur laquelle il a beaucoup travaillé et mené de profondes recherches, est cette diffusion sans frontières, sans retenues et sans toujours grandes oppositions, des haines multi-formes qui s’entretiennent.

Pour comprendre cet accord entre l’Iran et les grandes puissances sous la direction stratégique des USA, il faut essayer de comprendre la nouvelle politique internationale de l’administration américaine

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Le temps de l’alternative : Cinq propositions pour reprendre le contrôle de nos vies, par Un Citoyen (*)

 

Une fois n’est pas coutume : l’auteur de ce petit livre aussi incisif qu’intéressant a choisi l’anonymat. Un auteur qui ne mâche pas ses mots. Pour lui, « Depuis trente ans, nos gouvernants nous assurent avoir fait de leur mieux. Nous pensons tous qu’ils ont échoué. Les Français se savent dépossédés de leur autorité sur leur vie au profit d’intérêts lointains ». Dès lors, cinq propositions portant sur l’économie et la fiscalité, l’Europe, l’écologie, les valeurs républicaines, notre démocratie et ses institutions, sont formulées. Bref, le temps de l’alternative est venu.

Les responsables de la situation sont clairement désignés : ils viennent de la droite comme de la gauche : Mitterrand, Chirac, Sarkozy et, désormais, Emmanuel Macron. « En dépit du bouleversement du printemps 2017, le délitement de la vie politique française s’accélère ». « Tout est devenu inaudible ». 

Pilier fondamental de la paix civile, la laïcité est une valeur essentielle et la loi de 1905 consacre, en son article 1er, la liberté de conscience devant la liberté religieuse. Or, l’irruption de l’islam dans notre société soulève de nombreux questionnements. « Le sujet est délicat, car l’islam n’est pas accoutumé à la France, et la France connaît mal l’islam ». 

Il convient de le rappeler avec force : « Notre pays a des racines judéo-chrétiennes, c’est un fait historique ». Et ce sont « notre histoire et notre pensée, leur intimité progressistes qui sont attaquées ». Bref, l’islam politique n’a pas sa place en France. « Il faut être plus ferme que jamais face à la minorité de ses adeptes ». Quant à la barbarie terroriste, il convient de la combattre avec la plus grande vigueur.

Tout va mal, donc, et tout est à repenser. On a cru que l’économie était une primauté, une base de réflexion. C’est faux, nous dit l’auteur, qui considère que le fond du problème n’est pas économique, mais culturel. 

Parmi les pistes de réflexion proposées : la métamorphose de la fiscalité nationale, la transformation de l’Europe devenue, au fil des années « trop allemande » notamment par le biais d’un moratoire, trouver des moyens de faire sauter le verrou néolibéral de la BCE, Banque Centrale Européenne, respecter nos terroirs pour bien nous nourrir, « décarboner » au niveau écologique, nos sociétés, instaurer une altérité égale face aux tyrannies identitaires, faire que l’école éduque tout en instruisant, trouver une solution équitable au problème inévitable des migrations, instaurer une démocratie représentative ouverte.

« Si nous libérons l’Europe du dogmatisme financier et lui donnons des ambitions à sa hauteur, elle reviendra à la source de son identité faite de culture et d’élévation ». 

Un véritable catalogue d’idées qui donne à réfléchir.

Jean-Pierre Allali

(*) 118 pages. Janvier 2019