Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Les Juifs en France, vers un avenir incertain, par Alexandre Mostrel

05 Juin 2019 | 348 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Pascal Boniface a été débouté de sa plainte en diffamation contre Frédéric Haziza. Et l’épilogue de cette affaire est doublement essentiel.

 

Dimanche 12 janvier 2020, le Crif a organisé un voyage de mémoire à Auschwitz-Birkenau. À l'issue de cette journée, je me suis exprimé devant les participants. Voici les quelques mots prononcés.

 

 

Dans cette éditorial, je m'exprime sur les nombreux actes de haines survenus en France et dans le monde en 2019. Je formule également mes voeux de sécurité et de paix pour cette nouvelle année.

 

Gad Weil est le Président du MJLF (Mouvement juif libéral de France).

Pages

Antisémitisme

Il est des livres, comme une sève puissante, comme un volcan en éruption, comme le monde à portée de la main, comme la vie, qui remue de l’intérieur, qui secoue de l’intérieur et qui donne majestueusement à donner. Il est des livres que l'on veut lire et que l'on doit lire absolument.

 

Par Marc Lévy, avocat de la LICRA dans le procès de Reynald Leykens et délégué du Crif en Israel

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

« Séparation du Crif et de l’Etat » : voici la dernière nouveauté de la « cause palestinienne ». Amalgamant à tout va Israël, sa politique, les juifs, et les institutions françaises, ces pantins ont appelé à un rassemblement samedi dernier, avec des slogans antisémites et anti républicains.

Malgré la mobilisation de personnalités politiques (Nathalie Kosciuzko-Morizet, Claude Goasguen et Anne Hidalgo), associatives (le Président du Crif Francis Kalifat a notamment écrit au Préfet et au Premier Ministre), et de nombreux internautes, la Préfecture de Paris a décidé d’autoriser ce rassemblement, sous haute protection policière.

Nous nous sommes rendus sur place.

 

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Il y a 11 ans, un jeune juif du nom dIIlan Halimi, était enlevé, torturé et assassiné.

Pages

Les Juifs en France, vers un avenir incertain. Saga Séfarade, décennie 2006-2016, par Alexandre Mostrel*

Ce petit livre se veut une continuation de l’ouvrage du même auteur « Une saga séfarade » (1). En réalité, on passe de la description d’une histoire familiale entre 1925 et 2006 à un regard sur le monde et sur la situation des Juifs, de 2006 à nos jours. La plume est toujours alerte et acérée.

L’auteur rappelle l’ancrage millénaire du judaïsme en France et la contribution, au fil des siècles, de nombreux Juifs à l’épanouissement du pays. Comme le dit Manuel Vals : « Sans les Juifs, la France ne serait plus la France ».

Un sujet angoisse tout particulièrement Alexandre Mostrel : la résurgence de l’antisémitisme. Un antisémitisme d’un genre nouveau, la haine islamo-gauchiste. « Tous les Musulmans ne sont pas des terroristes, mais tous les terroristes, de vraies bêtes humaines qui commettent les attentats les plus sanglants et les décapitations aux cris de Allahu Akbar, sont des Musulmans qui se réclament du Coran quand ils commettent leurs forfaits ».

Autres thèmes abordés : le mythe de la double allégeance, le sionisme et l’antisionisme, le printemps arabe, les migrations, le rôle des médias, la comparaison entre réfugiés palestiniens et réfugiés juifs venus du monde arabo-musulman. « Les 900 000 Juifs expulsés, sans compensation, des pays arabes où ils habitèrent avant 1948, ne bénéficièrent pas de la manne financière de l’UNWRA ».

L’auteur ne manque pas de revenir à des questions plus personnelles : la famille, les voyages, les loisirs

Une forme de testament. « Je tire ma révérence. Adieu ! Chalom ! Bons baisers ! Et, non sans humour : « P.S. : La suite de mon feuilleton dans dix ans ? Lol… »

Sympathique et émouvant

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions Z4. Novembre 2018. 96 pages. 14 €.

(1) LECTURES DE JEAN PIERRE ALLALI - UNE SAGA SÉFARADE, PAR ALEXANDRE MOSTREL

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.