Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean Pierre Allali - Nos ancêtres les Hébreux, de Bruno Dray

07 Mars 2019 | 194 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Il y a six ans (ndlr. : cet article a été rédigé en mars 2018), en mars 2012, à Montauban et Toulouse, sept vies ont été fauchées par un terroriste islamique, donc je me refuse à rappeler le nom.

Le 33ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 7 mars 2018.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Pages

Actualité

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

Voici le discours que j'ai prononcé après le vote de l'assemblée générale du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Des 27 avril au 10 juin 2016, se tiendront les journées nationales des Mémoires de la traite de l’esclavage et de l’abolition.  Souvenons-nous.

Nouvelle erreur de casting - Au lendemain de l'émission Dialogues Citoyens, retour sur Marwen Belkaid, un invité pas comme les autres.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Pages

Nos ancêtres les Hébreux, de Bruno Dray*

Bruno Dray est un passionné des langues et, plus particulièrement de l’hébreu. Auteur d’une méthode d’apprentissage de cette langue : « Oui, nous parlons l’hébreu ! L’hébreu accessible à tous en vingt-cinq leçons » (1), il nous avait offert, en 2013, l’étonnant volume : « Les racines bibliques des langues occidentales » (2). Parmi les nombreux exemples qu’il nous proposait alors, il rapprochait l’hébreu « Qorban » ( Sacrifice) du français « Carbonisation », le mot « Messer » ( Message) au français « Messager » ou encore le patronyme « Tordjman » au « Targoum » biblique et au vocable français « Truchement ». En 2016, était paru « Ce que les langues européennes doivent à l’hébreu. De Jérusalem à Rome : un destin linguistique commun » (3). Le petit livre qu’il vient de publier se veut un complément à ce dernier ouvrage. Toujours dans le même esprit, il rapproche le français « Pecore », animal de troupeau, de « Baqar », troupeau et va chercher « Aviv », le printemps au cœur de l’italien « Primavera ». Le safran hébraïque « Qarqom » fait penser au « Curcuma » et l’épice « Tevel », conduit naturellement au « Taboulé ».

Un petit livre, certes, mais quelle pétulance !

Jean-Pierre Allali

(*) Complément à « Ce que les langues européennes doivent à l’hébreu ». En annexe : Itinéraire hors-norme d’un Français Juif. Éditions Valensin David Reinharc. Janvier 2018. 64 pages. 9,50 €.

(1) Deux volumes. 2010

(2) Éditions Tatamis, 2013. Voir notre recension dans la Newsletter du 10 mars 2014.

(3) Éditions Valensin. David Reinharc.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.