Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Un regard sur le judaïsme, par Gilles Uzzan

07 Octobre 2019 | 93 vue(s)
Catégorie(s) :
Religion

Réflexion d’un professeur d’histoire-géographie sur l’abstention de la France au vote de la résolution adoptée par le comité du patrimoine mondial de l’Unesco niant tous liens entre les Juifs et les lieux saints de Jérusalem.

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

« Tous les chrétiens ont des racines juives », rappelle le pape François

Portrait de Marc Knobel
Ces chrétiens que nous aimons
|
21 Avril 2015
Catégorie : Religion

Après des siècles de mépris, de haine, d’incompréhension et de méfiance, chrétiens et juifs espérons construire ensemble des parcelles d’Humanité.

Portrait de Marc Knobel
Je suis chrétien aussi
|
20 Avril 2015
Catégorie : Religion

Voici comme une terrible litanie, presque quotidienne, le sort qui est réservé aux chrétiens dans certaines parties du monde.

Pages

Un regard sur le judaïsme, par Gilles Uzzan (*)

Par-delà une présentation des principes de base du judaïsme qui sera très utile aux non-Juifs, ce petit livre est un témoignage très personnel de la façon qu’a l’auteur de vivre son judaïsme. Originaire de Tunisie et donc séfarade bien qu’il ait déniché une grand-mère de sa grand-mère anglaise et dès lors achkénaze, Gilles Pin’has Uzzan, né le 8 novembre 1962, a baigné, dès l’enfance, dans une ambiance traditionaliste. Son grand-père, lisait le Talmud et était considéré comme un Sage.

Gilles Uzzan, en préambule, rappelle ce principe qui figure dans la prière de la Amida du Chabbat : « Sim ‘helkénou bétoratakh ». en d’autres termes : « Place notre part dans ta Torah ». Une façon de revendiquer pour chaque Juif le droit d’interpréter la Torah selon sa sensibilité. Même si « le peuple juif et sa Loi sont intimement liés et ne forment qu’une seule entité ».

Après le baccalauréat, l’auteur a pensé devenir rabbin. Il a finalement opté pour la médecine. Dans son adolescence, il a fréquenté le mouvement Bné Akiva, qui lui a beaucoup apporté. « Le mouvement de jeunesse, l’école juive, la pratique de la Torah et la fréquentation de la synagogue ont forgé mon judaïsme ». Mais, comme cela arrive souvent, à un moment de sa vie, il a eu envie de tout lâcher.

Gilles Uzzan examine les diverses facettes du judaïsme : les traditionalistes, les Loubavitch, les libéraux et la façon dont le judaïsme est vécu en Israël. Au passage, il nous révèle l’un de ses poèmes, écrit en 2006 et intitulé « La prière ».

Cinq principes de vie et un glossaire nous sont proposés en fin d’ouvrage. Une réflexion sympathique et originale.

Jean-Pierre Allali

 

(*) Éditions du Panthéon. Mars 2018. 90 pages. 10,80 €.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.