Sophie Taïeb

Bloggueuse et rédactrice

Les chroniques culinaires - Mangez des pommes… et du Strudel !

10 Septembre 2020 | 223 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Il y a 78 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. Cette semaine, à cette occasion, nous vous proposons 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, dans le cadre de la publication  de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (à paraître édition Buchet Chastel en octobre 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Il y a 78 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. Cette semaine, à cette occasion, nous vous proposons 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, dans le cadre de la publication  de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (à paraître édition Buchet Chastel en octobre 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Il y a 78 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. A cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, dans le cadre de la publication  de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (à paraître édition Buchet Chastel en octobre 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Pages

Actualité

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Martine Ouaknine est adjointe au Maire de Nice, déléguée au devoir de mémoire, à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, conseillère métropolitaine et départementale, présidente honoraire du Crif Sud-Est.

Texte de Richard Prasquier, ancien président du Crif, également publié dans l'hébdomadaire Actualité Juive.

Pages

Israël

Jeudi 26 juillet, j'ai écrit au Ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian afin de lui faire part de mon étonnement face à l'absence de mention d’Israël dans les déclarations du Quai d'Orsay suite à l'évacuation de casques blancs syriens.

Mercredi 25 juillet, j'ai adressé des courriers aux Présidents respectifs de la Fédération Française des Échecs et de la Fédération Française de Judo. L'objectif : mener à bien le combat pour l'égalité et contre la discrimination de toute nature.

Scoop : l’appel au boycott est illégal en France

 

Pages

Opinion

Texte de Richard Prasquier, ancien président du Crif, également publié dans l'hébdomadaire Actualité Juive.

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

 

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Par Nicolas Bedos

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

 

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Pages

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Mangez des pommes… et du Strudel !

 

A l’approche de Rosh Hashana et de sa traditionnelle pomme trempée dans le miel pour se souhaiter la bonne année, voici l’occasion rêvée pour vous parler du Strudel, ce gâteau qui nous vient de l’Europe de l’est et dont la recette la plus populaire est aux pommes.

 

Aux origines du strudel :

Le Strudel est un gâteau composé de pâte et de compotée de pommes et fruits secs, assaisonnés avec de la cannelle. Cette compotée est ensuite fourrée entre des feuilles de pâte phyllo (appelée en allemand strudelteig c’est à dire pâte à strudel) préalablement beurrées (on peut aussi y passer de l’huile au pinceau pour éviter d’utiliser des produits lactés).

L’apfelstrudel (strudel aux pommes) est l’un des grands classiques de la cuisine juive ashkénaze. On situe son origine en Europe centrale (Autriche, Tchéquie, Slovaquie, Slovénie, Hongrie et Allemagne). Ce serait Marie-Antoinette elle même qui aurait importé ce gâteau en France. Par ailleurs, cette pâtisserie serait directement inspirée des baklavas turques de l’Empire Ottoman.

En allemand, le verbe strudeln signifie tourbillonner, à l’image de ce gâteau enroulé sur lui même.

 

Source : taste.com

 

Un gâteau qui a fait le tour du monde

Avec la forte émigration juive au XXème siècle, le Strudel a fait le tour du monde ! On le retrouve aujourd’hui aussi bien en Argentine qu’en France ou aux Etats-Unis. Servi avec de la crème fraîche, fouettée, ou une boule de glace, ce gâteau est servi tiède en fin de repas.

En Israël, vous entendrez régulièrement ce mot : c’est comme cela que les israéliens désignent l’arobase (@). Ainsi, quand ils vous donneront leur adresse ne vous étonnez pas d’entendre strudel gmail.com, c’est très commun !

 

Une recette facile

Vous voulez vous y mettre ? Voici une recette facile de strudel à faire chez soi. Pas très technique mais il faudra s’armer de patience !

Ingrédients :

– 1 pâte feuilletée carrée (ou des feuilles de brick)

– 3 belles pommes

– 2 cuillères à soupe bombées de raisins secs

– 3 cuillères à soupe de sucre semoule (ou de sucre roux)

– 1 cuillère à café bombée de cannelle

– 1 sachet de sucre vanille (ou quelques gouttes d’extrait de vanille)

– 1 œuf

– des amandes effilées

– du sucre glace

 

Préparation

Préchauffez votre four à 200 degrés (chaleur bas et haut, pas de chaleur tournante).

Faites macérer les raisins secs dans un peu d’eau chaude (ou de rhum).

Pelez et évidez les pommes. Coupez-les ensuite en petits morceaux. Mettez-les dans un saladier et rajoutez ensuite les raisins secs, le sucre semoule, le sucre vanille et la cannelle.

Mélangez bien l’ensemble. A cet ensemble, vous pouvez rajouter des morceaux d’orange confite, des noix de pécan, ou tout autre fruit sec/confit de votre choix.

Sortez ensuite votre pâte feuilletée du réfrigérateur. Étalez la pâte sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Si vous utilisez des feuilles de brick, réalisez la même chose, et n’oubliez pas de passer de l’huile au pinceau sur l’ensemble des feuilles de brick.

Disposez la préparation aux pommes au centre de votre pâte de haut en bas, en laissant 10 cm sans préparation de chaque côté et 10 cm en bas et en haut.

Coupez votre pâte en lanières de chaque côté. Repliez les bords du haut et du bas, puis tressez.

Badigeonnez votre pâte avec l’œuf battu, rajoutez les amandes effilées sur le dessus et enfournez environ 35 minutes (surveillez et prolongez la cuisson si nécessaire).

Bon appétit !

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.