Sophie Taïeb

Bloggueuse et rédactrice

Les chroniques culinaires - Tout, vous saurez tout sur les latkes !

17 Juillet 2020 | 450 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

Ce sont toutes les plumes que l'on veut briser...

Une compilation exhaustive, à ce jour, des articles et des interviews que j'ai données à la presse française et internationale.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Portrait de Jean Pierre Allali
LES STADES ET LE DATA
|
25 Mai 2016
Catégorie : France

Marc Perelman, auteur d'un livre percutant sur le passé trouble du célèbre architecte Le Corbusier, est aussi un spécialiste des excès du monde du football et, en général, des stades. Dans un petit ouvrage bien documenté, il se penche sur l'influence des "data" sur le public.

 

 

Portrait de Jean Pierre Allali
LECTURES
|
24 Mai 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

La cérémonie se déroulera demain mardi 19 avril à 17h30 au Mémorial de la Shoah à Paris en présence des ambassadeurs de Pologne et d’Israël.

A l'heure où le Front National réalise des scores historiques, la fête de Hanoukah rappelle que les forces politiques qui ne respectent pas les particularismes sont dangereuses

L'EI ne lésine pas sur les moyens et diffuse sur Internet sa propagande ignominieuse...

Il faut croire que certaines alertes ne veulent pas être entendues à temps

Pages

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

 

Emblématiques de la cuisine juive ashkénaze, les latkes se dégustent principalement au moment des fêtes de hannoucah. Les plus gourmands en font toute l’année, ces petits mets frits étant appréciés de tous.

Il y a deux histoires qui cohabitent pour expliquer l’origine des latkes.

Il y a l’histoire que l’on raconte aux enfants : on leur rappelle que la fête de hannoucah commémore le miracle de la fiole d’huile qui a duré huit jours… et qu’en mémoire de ce miracle, on mange des galettes frites au moment de hannoucah.

Et puis il y a l’histoire que l’on raconte aux adultes : c’est l’histoire de Judith. Judith, jolie veuve juive s’est introduite dans le camp assyrien et s’est approchée du général Holopherne. Elle lui a préparé des galettes frites au fromage, assez salées. Subjugué par sa beauté et très gourmand, le général a englouti plusieurs galettes. Assoiffé après tout ce sel, il s’est emparé du vin que Judith avait apporté. Sonné par tant d’alcool, il s’est assoupi. C’est à ce moment que Judith lui a tranché la tête avec sa propre épée. Plusieurs tableaux relatent cette histoire, notamment chez Caravage.

C’est pour cela que dans la tradition sépharade on a tendance à consommer des mets lactés lors de hannoucah.

Côté ashkénaze, les latkes font leur apparition dans la cuisine au 19ème siècle. Ils ont pourtant été importés dans toute l’Europe sous leur forme actuelle (galettes de pommes de terres frites) par les Espagnols dès le 16ème siècle. Faciles à réaliser et économiques, les latkes ont fini par conquérir les estomacs des juifs, notamment en Europe de l’Est.

Côté étymologie, il viendrait de l’ukrainien « oldka » qui veut dire crêpe… mot qui viendrait du grec « elaia » qui veut dire olive…  à l’image du juif errant, c’est qu’il en a traversé des frontières le latke ! 

source : epicurious.com

Voici une recette facile à réaliser :

Epluchez, lavez et râpez 6 pommes de terre et un oignon.

Ajoutez deux œufs et 60 grammes de farine, salez et poivrez.

Formez vos galettes et faites frire jusqu’à ce que le latke soit bien doré

Laissez refroidir puis… bon appétit !