Francis Kalifat

Président

Ma rencontre avec Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement supérieur

16 Avril 2018 | 46 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Mardi 10 octobre 2017, j'ai été reçu par le Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères pour un long tour d'horizon.

Portrait de Invité
#BlogDuCrif - Devoir de mémoire
|
20 Septembre 2017
Catégorie : France

Il y a 76 ans, le 15 décembre 1941, 69 hommes ont été fusillés au Fort du Mont Valérien à Suresnes, dans les Hauts de Seine par les autorités d’occupations allemandes. Ces hommes, français et étrangers, furent arrêtés par les forces de polices françaises de la Préfecture de police du département de la Seine (à l’époque).

Je vais vous raconter l’histoire de Moritz Singer, mon oncle, le frère de ma mère, un de ces fusillés.

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Pages

Lundi 16 avril, j'ai été reçu parFrédérique Vidal, la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

Après avoir abordé la crise qui secoue actuellement le monde universitaire français, je suis est revenu sur l'annulation d'un festival culturel israélien proposé dans l'une des facultés de Lille, une annulation qui avait été la conséquence de menaces des membres de mouvements BDS adressées aux organisateurs. Frédérique Vidal s'est montrée préoccupée par ces tentatives d'intimidation et regrette l'annulation du festival.

La discussion a également porté sur le récent saccage d'un local du Centre Tolbiac de l'Université Paris I, mis à disposition d'associations juives françaises (dont l'UEJF) par l'Université.  Frédérique Vidal a exprimé son soutien envers les associations victimes de ce saccage. Elle a expliqué avoir conscience de l'influence de mouvement politisés sur les valeurs clé de l'ensignement que sont la tolérance, le respect et la laïcité. 

Elle souhaite que davantage de visibilité soit accordé aux travaux scientifiques sur la laïcité plutôt qu'aux discussions d'opinions.

La Ministre a évoqué du phénomène de radicalisation, du plus en plus présent dans l'espace universitaire et de l'enseignement supérieur. "Nous ne devons pas laisser les batailles d'opinions se laisser gagner par les extrémismes" a t-elle notamment déclaré. Ella a ajouté que l'Université devait poser "des limites claires". Frédérique Vidal estime que les référents de la laïcité dans les Universités vont devoir jouer un rôle important pour observer et corriger des situations inquiétantes, souvent exprimées par des signaux forts.

Concernant la coopération entre la France et Israël, Frédérique Vidal souhaite mettre en avant les liens solides qui existent entre les Universités françaises et israéliennes et valoriser les échanges scientifiques entre les deux pays, échanges qu'elle qualifie d'extêmement positifs. 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.