Francis Kalifat

Ancien président

Ma rencontre avec le Président Emmanuel Macron et Moshe Kantor, Président du Congrès Juif Européen

23 Novembre 2017 | 97 vue(s)
Catégorie(s) :
France
Le 10 janvier 2023, Yonathan Arfi, Président du Crif, s'est rendu à la cérémonie en hommage aux victimes de la rafle de Libourne du 10 janvier 1944. Il a prononcé un discours dans la cour de l'école Myriam Errera, arrêtée à Libourne et déportée sans retour à Auschwitz-Birkeneau, en présence notamment de Josette Mélinon, rescapée et cousine de Myriam Errera.  
 
À l'occasion de la fête juive de Hanoucca, découvrez les vœux du Président du Crif, Yonathan Arfi.
 

La 12ème Convention nationale du Crif a eu lieu hier, dimanche 4 décembre, à la Maison de la Chimie. Les nombreux ateliers, tables-rondes et conférences de la journée se sont articulés autour du thème "La France dans tous ses états". Aujourd'hui, découvrez un des temps forts de la plénière de clôture : le discours de Yonathan Arfi, Président du Crif.

 

"For the union makes us strong" : car l'union nous rend forts, Solidarity forever, Peter Seegers

Pages

Lundi 20 novembre, j'ai rencontré le Président français Emmanuel Macron à Paris, accompagné d'une délégation du Congrès Juif Européen (EJC).

Cette rencontre a été l'occasion pour moi et l'EJC d'exprimer au Gouvernement notre determination dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme.
 
J'ai attiré l’attention du Président de la République sur l’antisionisme, qu’il avait lui même qualifié de forme renouvelée de l’antisémitisme. J'ai notamment demandé au President d’intégrer au dispositif législatif français les textes votés par l’Assemblée européenne sur la définition de l’antisémitisme. 
J'ai enfin réitéré mon attente de nouvelles dispositions de l’opération Sentinelle.
 
"Nous devons poser des limites fortes et sans équivoque contre toute interaction avec les partis politiques d'extrême droite et d'extrême gauche", a déclaré Moshe Kantor, le Président du Congrès Juif Européen.
"Certains aiment utiliser la communauté juive comme prétexte pour leurs agendas racistes et xénophobes ou essayer de trouver un terrain d'entente sur Israël. Nous rejetons catégoriquement toutes ces ouvertures et sommes solidaires de toutes les cibles de leur intolérance et de leur racisme. " a t-il poursuivi.