Francis Kalifat

Président

Mon courrier à Audrey Azoulay à la suite de son élection à la tête de l'Unesco

19 Octobre 2017 | 75 vue(s)
Catégorie(s) :
France

(Date du 15 septembre 2021)

Lors de la cérémonie nationale d'hommage commémorant le Vel d'Hiv, le Président du Crif s'est dit "choqué et révolté par les images indécentes des récalcitrant à la vaccination arborant l’étoile jaune et faisant des raccourcis honteux. C’est un outrage à la mémoire des victimes de la Shoah".

Discours de Marcel Dreyfuss,  Président d’honneur du Consistoire, représentant du Crif ARA - Dimanche 18/7/2021 au CHRD

Discours prononcé à la cérémonie du 18 juillet par M. Albert Massiah, Président du Crif Bordeaux-Aquitaine, lors de la « Journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites commis par l’État français de Vichy et en hommage aux Justes de France. »

Pages

Dans ce courrier, j'ai félicité Audrey Azoulay pour son élection. J'ai également attiré son attention sur les positions récentes de l'Unesco sur Jérusalem et commente les relations passées de l'organisation avec le Crif.

Extrait du courrier adressé à Audrey Azoulay :

[...] A plusieurs reprises, nous avons été amenés à condamner des résolutions votées par le Comité exécutif de l'Unesco, mettant en cause et niant l'histoire juive de Jérusalem, provoquant ainsi l'indignation des Juifs et des Chrétiens dans leur ensemble.

En effet, contester à Jérusalem, au Caveau des Patriarches à Hébron et au tombeau de Rachel à Bethlehem leur lien historique avec le Judaïsme et la Chrétienté, bien avant la naissance de l'Islam, est une insulte insupportable aux croyants de ces religions et à la vérité historique.

Au cours des dernières années, et sous la pression du groupe des Pays arabes, l'Unesco a abandonné sa vocation initiale pour se transformer en véritable tribunal anti-israélien. Vous aurez la difficile mission de ramener l'institution à sa mission fondamentale de culture et d'éducation.

Votre tâche ne sera pas aisée, mais nous savons que votre histoire personnelle et votre expérience dans la haute administration et au Ministère de la Culture vous auront préparée à la mener à bien. [...]

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.