Gil Taïeb

Vice Président du CRIF

Nous sommes debout

03 Avril 2017 | 81 vue(s)
Catégorie(s) :
France

La semaine dernière, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) proposait dans sa newsletter et sur ses réseaux sociaux un contenu qui a fait polémique.

Mon discours prononcé au dîner du Crif Grenoble-Dauphiné, le 22 octobre 2017.

Mon discours à la cérémonie d'hommage aux Juifs engagés volontaires qui s'est tenue le 15 octobre 2017 au cimétière de Bagneux.

Dans ce courrier, j'ai félicité Audrey Azoulay pour son élection. J'ai également attiré son attention sur les positions récentes de l'Unesco sur Jérusalem et commente les relations passées de l'organisation avec le Crif.

Mardi 10 octobre 2017, j'ai été reçu par le Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères pour un long tour d'horizon.

Pages

Actualité
Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Pages

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Ce rassemblement de la haine était à l'origine prévu place Beaubourg, un lieu hautement touristique fortement fréquenté. 

Les troupes antisémites du BDS et  de la CAPJPO d'Olivia Zemor, espéraient une fois de plus pouvoir diffuser leur venin en toute impunité.

 Grande fut leur surprise de voir que leur manifestation, appelant également " à la séparation du Crif et de l'État", avait mobilisé toute la communauté juive, ses instances représentatives et plus largement tout ceux qui ne pouvaient admettre que dans les rues de Paris on appelle à la Haine des Juifs.

 L'ensemble des organisations juives ont aussi interpellé les pouvoirs publics et ce jusqu'au premier ministre.

La Maire de Paris s'étant, elle-même, prononcé contre ce rassemblent à travers un courrier envoyé au préfet.

Une tension et une colère forte ont ainsi envahi l'ensemble de la communauté considérant que cette fois une limite avait été franchie.

Il était notre devoir de citoyen d'exiger le respect de la loi anti boycott et de réclamer l'interdiction de ce rassemblent antisémite.

Pendant près d'une semaine, chaque jour, chaque heure la mobilisation a été forte.

L'appel à la raison auprès des autorités préfectorales et politiques a été tenté !

Malheureusement, force a été de constater que le manque de courage, en cette période électorale, a triomphé. La manifestation des boycotteurs  antisémites a bien eu lieu !

Petite victoire cependant, elle fut déplacée place du Châtelet,  transformé à cette occasion en bunker protégé par prêt de 1000 policiers.

Pour la première fois près de 200 juifs, révoltés et outrés par la décision de maintenir ce rassemblement raciste, se sont déplacés afin d'exprimer leur soutien à Israel et de demander l'application de la loi !

Ce rassemblement a été celui de juifs français parmi lesquels certains avaient dû marcher longuement pour ne pas transgresser le shabbat et qui avaient l'intention ferme de ne pas laisser la rue aux antisémites.

Ce samedi les autorités préfectorales et  politiques, ont je l'espère compris que : Trop c'est Trop !

 La vermine antisémite s'est rendue compte qu'elle ne serait plus jamais tranquille !

Une première victoire car les 120 boycotteurs enfermés sur ce terre-plein du Châtelet par les forces de l'ordre et encerclés par 200 Juifs décidés, n'ont pas pu diffuser leur message de haine. 

En ces temps où tant de valeurs sont bafouées, restons vigilant et sachons faire respecter nos droits.

Restons unis 

Bonnes fêtes de Pessah 

 

Gil Taieb 

 

* A partir de 20min sujet sur la manifestation

Paris / Jaffa | 29/03/2017 par i24news-fr

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.