Gil Taïeb

Vice Président du CRIF

Nous sommes debout

03 Avril 2017 | 81 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Pages

Actualité

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Un livre de Victoria Klem

Suite au vote le 16 décembre 2016 du conseil municipal de Clermont-Ferrand au vœu présenté par les groupes communistes, Front de gauche et Europe écologie, vœu relatif au boycott des produits israéliens fabriqués dans « les territoires palestiniens occupés », le Maire de Clermont-Ferrand a fait paraître dans le journal local la Montagne un communiqué. La présidente du CRIF Auvergne-Rhône- Alpes lui répond…

Au lendemain des déclarations du ministre israélien de la défense, lundi 26 décembre, qualifiant la conférence de paix sur le Proche-Orient qui doit se tenir prochainement à Paris de nouveau « procès Dreyfus », le Crif a condamné des propos « maladroits ».

 
 
 

J'ai répondu aux questions d'Olivier Lerner dimanche 4 décembre lors de notre Convention Nationale

Halte à la discrimination d'Israel, le CRIF proteste suite à la décision d'étiqueter les produits israeliens. 

Suite à l'annonce de l'adoption de la directive de l'E.U sur l'étiquetage des produits israéliens le Crif a réagit à travers un communiqué, j'ai voulu dénoncer la décision française et l'obessession israelienne.

J'ai répondu aux questions de Sputnik news.

« Si on parlait de la France ? Français, juifs et citoyens » : c’est le thème de la 7e Convention nationale du Crif le dimanche 4 décembre au Palais des Congrès de Paris.

C’est une étonnante indifférence qui entoure la mise en lambeaux de la ville d’Alep en Syrie.

Donald Trump est un excentrique narcissique qui au cours de sa campagne électorale a fait du mensonge une arme redoutable.

Réflexion d’un professeur d’histoire-géographie sur l’abstention de la France au vote de la résolution adoptée par le comité du patrimoine mondial de l’Unesco niant tous liens entre les Juifs et les lieux saints de Jérusalem.

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

Pages

Opinion

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Dina Porat, Le Juif qui savait Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d’Abba Kovner, 1918-1987.

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

On ne le dira jamais assez : la parution d’ouvrages de poésie, en général et dans le domaine juif en particulier est devenue assez rare pour qu’on ne salue pas avec plaisir la sortie d’un nouveau recueil. Dans ce nouveau livre, la peintre et poétesse Sarah Mostrel nous offre un ensemble de textes inspirés de la Bible et des textes fondamentaux du judaïsme.

Remi Huppert est un spécialiste des Juifs de Chine. On lui doit notamment Destin d’un Juif de Chine (1). Dans son nouveau roman, le judaïsme est toujours présent.

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Pages

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Ce rassemblement de la haine était à l'origine prévu place Beaubourg, un lieu hautement touristique fortement fréquenté. 

Les troupes antisémites du BDS et  de la CAPJPO d'Olivia Zemor, espéraient une fois de plus pouvoir diffuser leur venin en toute impunité.

 Grande fut leur surprise de voir que leur manifestation, appelant également " à la séparation du Crif et de l'État", avait mobilisé toute la communauté juive, ses instances représentatives et plus largement tout ceux qui ne pouvaient admettre que dans les rues de Paris on appelle à la Haine des Juifs.

 L'ensemble des organisations juives ont aussi interpellé les pouvoirs publics et ce jusqu'au premier ministre.

La Maire de Paris s'étant, elle-même, prononcé contre ce rassemblent à travers un courrier envoyé au préfet.

Une tension et une colère forte ont ainsi envahi l'ensemble de la communauté considérant que cette fois une limite avait été franchie.

Il était notre devoir de citoyen d'exiger le respect de la loi anti boycott et de réclamer l'interdiction de ce rassemblent antisémite.

Pendant près d'une semaine, chaque jour, chaque heure la mobilisation a été forte.

L'appel à la raison auprès des autorités préfectorales et politiques a été tenté !

Malheureusement, force a été de constater que le manque de courage, en cette période électorale, a triomphé. La manifestation des boycotteurs  antisémites a bien eu lieu !

Petite victoire cependant, elle fut déplacée place du Châtelet,  transformé à cette occasion en bunker protégé par prêt de 1000 policiers.

Pour la première fois près de 200 juifs, révoltés et outrés par la décision de maintenir ce rassemblement raciste, se sont déplacés afin d'exprimer leur soutien à Israel et de demander l'application de la loi !

Ce rassemblement a été celui de juifs français parmi lesquels certains avaient dû marcher longuement pour ne pas transgresser le shabbat et qui avaient l'intention ferme de ne pas laisser la rue aux antisémites.

Ce samedi les autorités préfectorales et  politiques, ont je l'espère compris que : Trop c'est Trop !

 La vermine antisémite s'est rendue compte qu'elle ne serait plus jamais tranquille !

Une première victoire car les 120 boycotteurs enfermés sur ce terre-plein du Châtelet par les forces de l'ordre et encerclés par 200 Juifs décidés, n'ont pas pu diffuser leur message de haine. 

En ces temps où tant de valeurs sont bafouées, restons vigilant et sachons faire respecter nos droits.

Restons unis 

Bonnes fêtes de Pessah 

 

Gil Taieb 

 

* A partir de 20min sujet sur la manifestation

Paris / Jaffa | 29/03/2017 par i24news-fr

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.