Marc Knobel

Historien. Directeur des Etudes au CRIF

Une guerre a été déclarée à la France. Mais, nous vaincrons.

14 Novembre 2015 | 3352 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Pascal Boniface a été débouté de sa plainte en diffamation contre Frédéric Haziza. Et l’épilogue de cette affaire est doublement essentiel.

 

Dimanche 12 janvier 2020, le Crif a organisé un voyage de mémoire à Auschwitz-Birkenau. À l'issue de cette journée, je me suis exprimé devant les participants. Voici les quelques mots prononcés.

 

 

Dans cette éditorial, je m'exprime sur les nombreux actes de haines survenus en France et dans le monde en 2019. Je formule également mes voeux de sécurité et de paix pour cette nouvelle année.

 

Gad Weil est le Président du MJLF (Mouvement juif libéral de France).

Meyer Habib, il y a ceux qui l'aiment et ceux qui l'ont en exècre. Mais on ne peut en aucun cas tolérer un tel déferlement de haine antisémite.

Exposition jusqu'au 30 novembre, à la Galerie Saphir !

Pages

Au moins 128 morts à déplorer dans la vague d'attentats qui a frappé Paris vendredi 13 novembre

Une guerre que mènent les semeurs de mort, les prêcheurs de haine, les misérables, les fous et les lâches.
Assurément, ils veulent nous mettre à genou. Ils veulent que nous courbions l’échine, que nous tremblions et que nous faisions table rase de toutes les grandeurs de la France que sont nos valeurs universelles : la Liberté, l’Egalité et la Fraternité.

Ce ne sont pas simplement des gens qui voulaient chanter, s’amuser, rire et dîner qu’ils ont frappé, qu’ils ont abattu, qu’ils ont tué ou massacré, c’est tout un peuple qu’ils ont atteint. C’est tout un peuple qui pleure ses morts. 

C’est tout un peuple qui saigne et dont l’émotion est immense.

Mais, jamais, ô grand jamais, ce peuple de France, le peuple de France ne sera plus à genou. 

Nous nous levons, nous nous lèverons et nous vous vaincrons.

Nous nous lèverons, car nous sommes en guerre. 

Et, comme vous êtes des lâches, nous vous frapperons et nous vous punirons. Nous serons « impitoyables » a martelé le Président de la République.

Nous nous lèverons aussi pour libérer de votre joug ceux et celles que vous asservissez au nom d’un Islam que vous dévoyez. 

Car, en vérité, vous n’avez aucune estime ni amour de Dieu. Car Dieu est amour. Il n’est pas et il n’a pas et n’aura jamais votre « visage », ni ne portera vos « stigmates ».

Nous nous lèverons car en nos veines et en notre ADN, coule la liberté.

Vous, les fanatiques,

Vous les misérables, 

Vous les barbares,

Vous les monstres, qui ont ensanglanté notre France chérie, nous nous lèverons et vous vaincrons.

Vive la République. Vive la France. 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.