Communiqués de presse
|
Publié le 18 Juillet 2013

Le CRIF demande le retrait d’un article diffamatoire consacré au Musée d’art et d’Histoire du Judaïsme, publié par économiematin.fr

Le CRIF a pris connaissance d’un article sur le Musée d’art et d’Histoire du Judaïsme publié par le site Internet d’économiematin.fr.  

Le CRIF rappelle que le musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme est une institution culturelle et patrimoniale respectée et réputée pour la qualité de ses expositions et la rigueur de son travail scientifique

Le CRIF est horrifié par la tonalité nauséabonde de ce papier qui accrédite l’idée farfelue que le financement public du musée illustrerait en fait le soi-disant soutien apporté à l’état d’Israël par le gouvernement français et de citer pour se faire un certain nombre de ministres et de hauts fonctionnaires qui en seraient les complices et les relais. 

 

Cet article est diffamatoire. Ses relents conspirationnistes sont inacceptables. Il calomnie et souille le musée comme un certain nombre de personnalités à des fins de propagande politique. Ceci est choquant de la part d’économiematin.fr. 

 

Le CRIF rappelle que le musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme est une institution culturelle et patrimoniale respectée et réputée pour la qualité de ses expositions et la rigueur de son travail scientifique.  Le CRIF demande sans tarder à son rédacteur en chef Jean Baptiste Giraud de se désolidariser publiquement de cet article, qu'il le retire et présente les excuses de la rédaction à tous ceux qu’un tel article révulse.

 

Développement:

 

Sur le site Internet d’Economiematin.fr, Guillaume d'Halluin a publié le 16 juillet un article particulièrement alambiqué et indigne intitulé « François Hollande soutient-il l’annexion de la Cisjordanie par Israël ? ». Selon son auteur, le soutien que François Hollande accorde à la cause palestinienne est … « ambigu ». « Il ce pourrait même qu'il couvre de son autorité des agissements tout à fait favorables à l'annexion pure et simple de la Palestine par Israël. » Outre que Guillaume d’Halluin ignore tout des considérations géopolitiques, l’auteur s’appuie sur une citation du ministre israélien de l’économie (qui parle de la Cisjordanie), pour critiquer également Israël. Mieux, comme ce propos a été révélé par le site Internet de Désinfos.com, il s’en prend à ce site et à ses éventuels partenaires, notamment le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme (MAHJ). De là, l’auteur sonne la charge contre le Musée, sa véritable cible, parlant du « spectacle affligeant de l'instrumentalisation de la Shoah à des fins partisanes et coloniales », « avec la complicité ouverte de ce musée financé par la Ville de Paris et par l'Etat. D’Halluin accuse en suite l'ancienne directrice des affaires culturelles de la Ville de Paris, Laurence Engel, d’avoir appuyé son financement, il s’en prend également à Aquilino Morelle, conseiller spécial de François Hollande, puis à Paul Bernard, conseiller à l’Elysée et à Pierre Moscovici. Bref, la trame d’Halluin est purement hallucinatoire, comme s’il y avait un complot pour financer ce musée. Ajoutons que cet article diffamatoire, sombre dans le grotesque. Bref, il s’agit là d’un mauvais journalisme et d’un militantisme grossier.

 

http://www.economiematin.fr/les-experts/item/5631-francois-hollande-annexion-cisjordanie-israel#AjZHL0cD2rHrKgyo.99

Nos réseaux sociaux en direct

#GUEST – Les Amis du Crif vous donnent rendez-vous pour une conférence-débat sur le thème :

"Quel avenir pour le paysage politique français ?"

Animée par Dominique De Montvalon avec nos invités :

Dominique Reynié,
Professeur de Sciences politiques à SciencePo, Directeur de Fondapol

Pascal Perrineau,
Professeur des universités,
Président des Alumni et Responsable du programme Vie politique à SciencesPo Cevipof

Brice Teinturier,
Directeur général délégué d'Ipsos France

Save the date : lundi 23 janvier 2017 de 19h30 à 22h à l'hôtel InterContinental Paris Le Grand, 2 rue Scribe, 75009 Paris.

Réservez vos places : bit.ly/2hRuOTG

#AmisDuCrif

#GUEST – Les Amis du Crif vous donnent rendez-vous pour une conférence-débat sur le thème :

"Quel avenir pour le paysage politique français ?"

Animée par Dominique De Montvalon avec nos invités :

Dominique Reynié,
Professeur de Sciences politiques à SciencePo, Directeur de Fondapol

Pascal Perrineau,
Professeur des universités,
Président des Alumni et Responsable du programme Vie politique à SciencesPo Cevipof

Brice Teinturier,
Directeur général délégué d'Ipsos France

Save the date : lundi 23 janvier 2017 de 19h30 à 22h à l'hôtel InterContinental Paris Le Grand, 2 rue Scribe, 75009 Paris.

Réservez vos places : bit.ly/2hRuOTG

#AmisDuCrif

#Guest - Brice Teinturier et la « demande de libéralisation du système »

Directeur général délégué d'Ipsos France, Brice Teinturier sera l’un de nos invités le 23 janvier prochain à notre soirée conférence-débat.

Brice Teinturier s’est exprimé suite à la primaire de la droite sur les dynamiques de campagne de deux candidats à la présidentielle se réclamant du libéralisme, François Fillon et Emmanuel Macron.

- François Fillon, la rupture libérale et les Français :

B.T : Le discours économique libéral de François Fillon est massivement approuvé par le corps électoral ayant participé à la primaire de la droite. Et même au-delà : il y a une évolution très nette de l’opinion des sympathisants de droite. C’est une demande en faveur d’une moindre régulation de l’économie par l’Etat, d’une débureaucratisation et d’une libéralisation du système. Il s’agit d’un mouvement progressif : les Français souhaitent qu’il y ait moins de fonctionnaires, qu’on laisse plus de libertés aux entreprises et qu’on enlève un certain nombre de normes. Ils ont le sentiment qu’ils ont souvent, en tant que citoyens, les bonnes solutions mais que le système politique les bloque. (…)

- Le vrai défi d’Emmanuel Macron :

B.T : La situation d’Emmanuel Macron est plus compliquée que celle de François Fillon. Il faut d’abord dire que sa dynamique n’est pas une bulle médiatique. Son émergence a des ressorts profonds. On aurait tort de déduire du succès de François Fillon que la demande de renouvellement politique dans ce pays n’est pas aussi puissante qu’on avait pu l’imaginer ; ce serait une grave erreur. Il y a une exaspération très forte depuis au moins trois ans. (…)

Pour l’intégralité de l’article @lemonde : bit.ly/2jeCuAW

Pour réservez vos places à l’occasion de la prochaine soirée des#AmisDuCrif c’est ici : bit.ly/2hRuOTG

Le parrain de la musique électronique jouera pour la première fois en Israël et veut attirer l’attention sur l’état de la mer Morte

Yossi Sheli représentera l'Etat hébreu dans ce pays d'Amérique latine - israel, Brésil

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.