Communiqués de presse
|
Publié le 10 Septembre 2015

Le CRIF horrifié par la dégradation de l’oeuvre d’Anish Kappoor

Le CRIF est horrifié par la dégradation de l’oeuvre d’Anish Kappoor installée dans les jardins du château de Versailles

Les inscriptions explicitement antisémites défigurent son oeuvre et sont nauséabondes. 
Le CRIF déplore que la culture soit devenue un champ d’action  et d’expression d'antisémites arrières et sans scrupules qui insultent la culture française dans sa diversité et son ouverture.
Le CRIF espère que les auteurs seront identifiées et sanctionnées sévèrement.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.