Communiqués de presse
|
Publié le 14 Juillet 2015

Le CRIF inquiet de l'accord avec l'Iran

Le CRIF appelle la France à peser pour que les mesures de contrôle et de sécurité soient observées avec la plus grande rigueur.

Suite à la signature d'un accord avec l'Iran, le CRIF exprime un doute très sérieux quant à l'application des promesses de garanties de sécurité et de contrôle des installations nucléaires. Le CRIF est inquiet sur plusieurs plans. L'intention exprimée et répétée par les leaders religieux du régime de Téhéran d'obtenir la bombe atomique dans l'intention de détruire l'Etat  d'Israël représente un danger sérieux et réel pour les habitants d'Israël, mais aussi pour toute la région et pour le monde. Par ailleurs, l'Iran soutient les mouvements terroristes au Moyen-Orient et en Afrique et les actions terroristes en Occident. 
 
L'inquiétude exprimée en Israël, aux Etats-Unis, et  dans le monde arabe, témoignent de la crainte justifiée de voir l'Iran accéder à la force nucléaire et profiter de la levée des sanctions économiques pour renforcer son financement et son emprise sur le terrorisme.  Le CRIF redoute une nucléarisation du Moyen-Orient qui représenterait un danger pour le monde démocratique.  Le CRIF craint que cette victoire de l'Iran entraîne un nouvel élan d'antisémitisme dans le monde, et notamment en France. Le CRIF appelle le Gouvernement, qui a soutenu une position ferme tout au long de la négociation, à peser pour que les mesures de contrôle et de sécurité soient observées avec la plus grande rigueur.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.