Communiqués de presse
|
Publié le 7 Juillet 2014

Six arrestations après le meurtre de Mohammed Abou Khdeir

Le CRIF qui avait condamné le meurtre du jeune palestinien la semaine dernière, salue l’efficacité de la police israélienne qui a permis d’arrêter les auteurs de l’assassinat odieux de Mohammed Abou Khdeir.

Cet acte de vengeance relève du terrorisme le plus cruel et est contraire à l’éthique juive.

La conduite de cette enquête prouve s’il en était nécessaire, que l’état d’Israël est un état de droit  soucieux de faire appliquer la loi.

Le CRIF attend du gouvernement palestinien qui regroupe des membres du Hamas et de l’autorité palestinienne, qu’il mette la même volonté et la même énergie à arrêter et juger les auteurs des meurtres d’Eyal, Naftali et Gilad, les trois adolescents israéliens sauvagement exécutés.
 
En l’absence de réaction du gouvernement palestinien, celui-ci se placerait en situation de tacite complicité avec les terroristes palestiniens responsables de ces meurtres.

.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.