Actualités
|
Publié le 17 Septembre 2021

Actu - Allemagne : Un projet d'attentat islamiste le jour de Yom Kippour empêché

Deux ans après l'attaque contre la synagogue de Halle, c'est la communauté juive de Hagen qui était visée par le sinistre projet d'un attentat islamiste. Le Crif exprime sa solidarité à la communauté juive allemande, à nouveau bouleversée pendant Yom Kippour.

 

La police allemande a arrêté quatre personnes, dont un adolescent, en raison d'une menace d'attaque contre une synagogue le jour de la fête juive de Yom Kippour.

La police de Hagen a déclaré avoir procédé à ces arrestations à la suite de son enquête sur la menace et avoir fouillé plusieurs bâtiments.

Cela faisait suite à un énorme déploiement de la police dans et autour de la synagogue de Hagen, une ville juste à l'est de Düsseldorf. La synagogue a annulé un événement en raison de la menace.

Le parquet de Düsseldorf a déclaré qu'aucun élément de bombe n'avait encore été découvert par les enquêteurs. Des téléphones portables et des disques durs ont été saisis et sont en cours d'évaluation, a déclaré un porte-parole.

L'attaque déjouée avait probablement un motif islamiste, a suggéré Armin Laschet, le premier ministre du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, quelques heures après l'annonce de la nouvelle.

"Il semble qu'avant aujourd'hui à Yom Kippour, une attaque à motivation islamiste ait été évitée", a déclaré Laschet. "Nous ferons tout notre possible pour clarifier quels réseaux ont pu être derrière" le complot.

Le ministre de l'Intérieur de Rhénanie du Nord-Westphalie, Herbert Reul, a fait des commentaires similaires plus tôt, après avoir confirmé l'arrestation d'un «jeune» à la suite de l'incident. Il a déclaré qu'un conseil avait signalé "une situation de menace à motivation islamiste" et a nommé le moment présumé et les suspects possibles.

Le magazine d'information Der Spiegel et le journal Bild ont tous deux rapporté sans citer de sources qu'un service de renseignement étranger avait fait savoir qu'un Syrien de 16 ans préparait une attaque à l'explosif contre une synagogue.

L'adolescent a admis avoir pris contact avec un expert en fabrication de bombes, ont déclaré les procureurs.

Les autorités antiterroristes sont également impliquées dans l'enquête, ont déclaré les procureurs de Düsseldorf.

L'événement a suscité des souvenirs de l'attaque de la synagogue de Halle. Il y a deux ans, à Yom Kippour, un extrémiste de droite, armé, a tenté de s'introduire de force dans la synagogue et a abattu deux personnes à proximité.

 

Publié le 17 septembre, sur le site de Congrès Juif Européen

 

Le Crif vous propose aussi : 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.