Actualités des régions/Vel d'Hiv - Discours du Crif Auvergne-Rhône Alpes à la cérémonie commémorant le Vel d'Hiv

21 Juillet 2021 | 38 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Hommage à Claude Hampel
|
14 Novembre 2016
Catégorie : France

« Il y eut un soir et il y eut un matin » Genèse1 : 5

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Le Times of Israel a repris ma critique de la comparaison musulmans de France - juifs pendant la Shoah.

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM sur le plateau de BFM TV, j'ai réaffirmé mon sentiment d'horreur face à cet acte barbare qui s'est passé ce matin.

 

Pages

Actualité

Réflexion d’un professeur d’histoire-géographie sur l’abstention de la France au vote de la résolution adoptée par le comité du patrimoine mondial de l’Unesco niant tous liens entre les Juifs et les lieux saints de Jérusalem.

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Portrait de Jean Pierre Allali
ADIEU SHIMON
|
29 Septembre 2016
Catégorie : Actualité

L'ancien président de l'État d'Israël, mon ami Shimon Peres, prix Nobel de la Paix 1994 est mort dans la nuit du 28 septembre 2016. Il avait 93 ans.

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Le Times of Israel a repris ma critique de la comparaison musulmans de France - juifs pendant la Shoah.

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM sur le plateau de BFM TV, j'ai réaffirmé mon sentiment d'horreur face à cet acte barbare qui s'est passé ce matin.

 

Il est peut être temps de poser à ceux qui relaient les théories du complot - en particulier sur les réseaux sociaux - des questions déstabilisantes.

Dans une interview donné à Patrick Perotto de L'Est Républicain, je suis revenu sur l’un des défis des années à venir : combattre les idées de haine qui se répandent sur internet

Pages

Discours de Marcel Dreyfuss,  Président d’honneur du Consistoire, représentant du Crif ARA - Dimanche 18/7/2021 au CHRD

Chers amis
     

79 ans.

3 générations plus tard.

Nous sommes toujours présents. Plus que jamais, notre présence pour commémorer et honorer s’impose.

Les 16 et 17 juillet 1942, la France, la police française, a commis, en plein Paris, au Vel d’Hiv, l’irréparable en livrant les siens à la mort.

Ces 16 et 17 juillet 1942 font partie de notre Histoire, histoire juive, histoire française. Cette histoire douloureuse, depuis 1995, depuis une génération, nous, peuple de France désormais l’assumons, la reconnaissons. En effet, nous avons chacun ici en mémoire les mots attendus, justes et inédits, prononcés par Jacques Chirac quelques semaines seulement après être devenu Président de la République. Il aura donc fallu attendre plus de 50 ans pour que la France reconnaisse sa responsabilité dans la déportation des juifs de France.

La tragédie du Vel d’Hiv s’immortalise dans les regards apeurés des enfants arrêtés, parqués, puis déportés vers la mort. Ces enfants, de 2 ans, 5 ans, 8 ans, ces petits, français ou non, qui n’avaient, comme leur parent, que deux points communs, être juif et être innocent.

Oui, juif. Cet état que l’on ne choisit pas. Cette filiation qui n’est ni un fardeau ni une médaille, était alors un passeport vers le pire.

Oui, juif. Ces enfants, ces parents étaient juifs.

Oui innocents, ils n’avaient rien fait d'autre que d’être juifs.

Les chiffres, ces nombres sans humanité, chacun ici les connaît. Le nombre d’arrestations pendant la rafle du Vel d’Hiv, le nombre de déportés, le nombre de survivants, le tout, dans un magma de nombres encore plus grands qui constituaient la Shoah.

Nous ne cesserons jamais de répéter ces nombres sans âmes, ces chiffres macabres. 

Derrière chaque unité, il y avait - un nom, - un prénom, - un âge, - une âme, - un cœur, - une histoire, - des souvenirs, - un visage, - un avenir.

Derrière chaque nom, il y avait de l’amour.

De chaque nom, nous sommes aujourd’hui - les gardiens, - les porteurs, - les messagers.

Mais, à vrai dire, - les gardiens de quoi ? - Les porteurs pourquoi ? -Les messagers vers où ?

79 ans après, le murmure des 6 millions d’âmes innocentes vient quotidiennement frapper au coin de notre réalité paradoxale.

Cette réalité paradoxale est celle - de la France d’aujourd’hui, - de l’Europe, - de l’Occident.

En 2021, se mélangent et se bousculent

  • notre amour de la liberté - et notre crainte de la menace.
  • notre confort de la sécurité - et notre constat de la peur.
  • notre plaisir de la paix - et notre inquiétude de la guerre.

La liberté que nous offre la France face à la menace de l'Islamisme Radica

La sécurité que nous permet la police de 2021 face à la peur de l’antisémitisme gangrené et de l'antisionisme qui cache l'antisémitisme .

La paix de nos démocraties face aux guerres identitaires.

Le peuple juif survit depuis plus de 5000 ans grâce à l’espérance d’une terre qui les protège.

L’histoire séculaire qui est la nôtre a vu dans la France cette terre qui protège et qui peut faiblir.

En cette date commémorative,

  • puissions-nous nous inspirer, face aux menaces d’aujourd’hui, du courage si français des justes.
  • puissions-nous retenir que dans chaque village de France, s’est trouvé - ces héros anonymes, - ce peuple sans fortune doté d’une richesse merveilleuse, - celle de l’humanité et du courage.
  • C’est aussi cela la France. La france d’hier, d’avant-hier, et assurément la France de demain.

Cette même France qui a vu ces 15 dernières années - des enfants juifs tués dans une école, - des adultes juifs tués dans un supermarché cacher ou lâchement assassiné par un voisin.

Cette même France qui demeure un idéal malgré tout.

Cette même France qui a accueilli comme son fils, un héros venant de Pologne, rescapé des Camps de la mort, passé par Israël, et qui nous manque terriblement, notre ami Benjamin ORENSTEIN

Mesdames et Messieurs,

79 ans après la rafle du Vel d’Hiv

78 ans après la rafle de la rue Ste Catherine

77 ans après la Rafle de la maison d’Izieu

Nous pensions que tout cela était fini.

Évidemment rien ne ressemble au passé mais tout de même.

Le populisme, le racisme, l’islamisme radical, l’antisémitisme, la haine continuent de prospérer et de tuer. Des adultes. Des enfants. Des Français. Des juifs.

Alors, pour tous ceux qui ne sont plus.

Pour tous ceux qui se sont battus pour une certaine idée de l’Humanité.

Pour tous ceux qui placent la vie d’abord

 

Marcel Dreyfuss, représentant du Crif Auvergne Rhône-Alpes