Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - En mémoire de Samuel Paty, levons nous !

19 Octobre 2021 | 25 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Marc Knobel livre une analyse de l'opinion publique à l'égard de l'antisémitisme et d'autres sujets (avant et après les attentats de Janvier 2015).

Franck Guillory, journaliste, auteur et réalisateur de documentaires s'est rendu à Auswithz en Avril dernier, il nous raconte son expérience et ses souvenirs dans un article publié sur son blog.

Compte-rendu d'un magnifique livre de Benjamin Stora qui raconte son enfance juive à Constantine.

 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme est comme une bête particulièrement enragée et puante. Il rôde, nous ne le savons que trop bien...

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

"Dites-moi que ce furent des cauchemars, que le monde s'améliore de jour en jour, que des flammes de lumière jaillissent en chaque point du globe."

Article paru dans le HuffinghtonPost.fr

Pages

Actualité

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Pages

Il y a un an était poignardé et décapité, par un islamiste, le professeur Samuel Paty à quelques centaines de mètres de son collège de Conflans Sainte Honorine.

Il y a un an la quasi-totalité des Français était pétrifiée à l’annonce de cette nouvelle attaque terroriste.

Non que cela fut le premier des actes terroristes islamiques mais un symbole de plus était frappé par cette idéologie criminelle.

Après avoir tué des juifs parce qu’ils étaient juifs, des dessinateurs par Haine de la liberté d’expression, des policiers et des militaires pour l’uniforme qu’ils portaient ou des citoyens à des terrasses ou dans une salle de spectacle par Haine de notre mode de vie et de notre liberté, le criminel islamique s’est attaqué à l’Ecole de la République et à son devoir d’enseigner et de prodiguer les richesses du savoir et les valeurs de liberté d’égalité et de fraternité.

Lors des différents hommages rendus à Samuel Paty, il a été rappelé le rôle essentiel de l’école dans la diffusion des valeurs qui sont le socle de notre République.

Dans l’immense majorité des cas, cette journée de souvenirs et d’hommages s’est bien déroulée même s’il est à regretter quelques petits incidents lors de la minute de silence. Partout le message a été diffusé même si l’on peut regretter le caractère facultatif de la célébration alors qu’il aurait été essentiel de faire de cette journée une journée officielle et obligatoire d’éveil à la citoyenneté.

Ce manque d’autorité est un signe de faiblesse et se doit vite d’être comblé car nos jeunes ont besoin de ces repères et de la détermination sans faille ni faiblesse à défendre nos principes.

Il est aussi à regretter la petite phrase maladroite d’Alexis Corbière, Député de la France insoumise, qui a parlé de la « nécessité d’outils pédagogiques adaptés à l’âge des enfants, s’interrogeant sur la pertinence d’utiliser des dessins de Charlie Hebdo devant des adolescents ! » Cette petite phrase incendiaire pouvant montrer les hésitations et les faiblesses face aux crimes odieux de Samuel Paty. Alexis Corbière a tenu à préciser « que le cours du professeur Samuel Paty était irréprochable ». Une précision certes importante mais le mal était fait. Les propos tenus montrent ce recul voire de la crainte pour certains de rester droits et fermes face à l’idéologie islamique qui gangrène une partie de la jeunesse française.

En cette période pré électorale qui s’annonce difficile et qui laisse libre cours à nombres de déclarations extrémistes, il est essentiel que la « chasse aux voix » ne se transforme pas en danse du ventre afin de séduire les islamo gauchistes ou les fascistes.

Comme l’a déclaré la famille de Samuel Paty : « chaque hommage, c’est se lever contre l’islamisme »

En mémoire de Samuel Paty, levons nous !

 

Gil Taïeb

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -