Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Polémique autour de la notion d'islamo-gauchisme

22 Février 2021 | 153 vue(s)
Catégorie(s) :
France

La semaine dernière, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) proposait dans sa newsletter et sur ses réseaux sociaux un contenu qui a fait polémique.

Mon discours prononcé au dîner du Crif Grenoble-Dauphiné, le 22 octobre 2017.

Mon discours à la cérémonie d'hommage aux Juifs engagés volontaires qui s'est tenue le 15 octobre 2017 au cimétière de Bagneux.

Dans ce courrier, j'ai félicité Audrey Azoulay pour son élection. J'ai également attiré son attention sur les positions récentes de l'Unesco sur Jérusalem et commente les relations passées de l'organisation avec le Crif.

Mardi 10 octobre 2017, j'ai été reçu par le Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères pour un long tour d'horizon.

Pages

Actualité

Il y a six ans (ndlr. : cet article a été rédigé en mars 2018), en mars 2012, à Montauban et Toulouse, sept vies ont été fauchées par un terroriste islamique, donc je me refuse à rappeler le nom.

Le 33ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 7 mars 2018.

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

La première djihadiste française capturée à Mossoul par les forces irakiennes en juillet 2017, Mélina Boughedir, a été condamnée, lundi 19 février, à sept mois de prison pour l’entrée illégale en Irak. La cour pénale de Bagdad a ordonné la remise en liberté et l’expulsion en France de la jeune femme de 27 ans, sa peine étant couverte par sa détention préventive, rapporte Le Monde du 19 février. Qui sont ces femmes désintégrées, déstructurées et aveuglées par la propagande développée par les djihadistes et qui ont été des proies faciles. C'est ainsi qu'elles se sont déshumanisées et ont participé à cette orgie barbare et moyenâgeuse qu’est le djihadisme.

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

Dans leur numéro de janvier, le magazine Youpi, destiné aux enfants de 5 à 8 ans, a clairement laissé entendre à ses jeunes lecteurs qu' "Israel n'était pas un vrai pays".

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

Pages

Opinion

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Dina Porat, Le Juif qui savait Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d’Abba Kovner, 1918-1987.

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

Pages

Depuis plus d’une semaine nous assistons à une polémique autour de la notion d’islamo-gauchisme.

Alors que nombreux commençaient à accepter l’idée d’une indispensable mobilisation salvatrice contre l’islamisme qui gangrène notre société, les vieux réflexes reprennent le dessus.

Les raccourcis se multiplient et la chasse aux voix est à nouveau ouverte.

L’extrême droite faisant son lit dans la haine de l’autre et profitant d’un climat social et sécuritaire traumatisant pour faire de la guerre contre l’islamisme une guerre contre les musulmans.

De l’autre côté, l’extrême gauche et même une partie de la gauche traditionnelle qui se fourvoient et qui par calcul électoraliste utilisent le même amalgame pour s’allier à ceux qui au nom d’un islam dévoyé cherchent à mettre la main sur nos banlieues et s’installent même dans certaines mairies et y imposent leur loi.

L’école comme l’université ne sont pas épargnées.

Comment fermer les yeux devant ces faits qui font reculer la République et qui s’installent par la peur et parfois même par la compromission ?

Oui l’islamo-Gauchisme est une réalité, il est l’alliance contre nature de l’islamisme avec l’extrême gauche faisant penser à chacune de ses composantes qu’à terme elle sera dominante.

Refuser cette réalité c’est abandonner nos valeurs et surtout tous ceux et celles, de toutes origines, qui aspirent à réussir, à s’intégrer grâce à l’école de la république et à pouvoir vivre à la fois leur foi et leur citoyenneté.

Aujourd’hui, les extrémistes de droite et de gauche sont en réalité alliés de fait à l’islamisme pour exister.

Refuser de reconnaître ce fait c’est capituler et offrir à ces deux dangers les clés de notre République qu’ils attaquent l’un et l’autre.

Certains cherchent à nous diviser et à nous obliger à choisir entre d’une part les islamo-gauchistes et de l’autre à l’idéologie des Genération identitaire. 

Ne nous laissons pas berner. Ils sont les deux faces de la même pièce, celle qui si elle prend le pouvoir fera crier : « juifs, juifs la France n’est pas à toi » comme ce fut le cas dans les rues de Paris lors d’une manifestation de l’extrême droite et aux autres « mort à Israël, Israël assassin » ou qui ont amené à l’assassinat des enfants juifs de Toulouse au nom d’un soi-disant soutien à la Palestine. 

En cette veille de Pourim, mettons les masques pour perpétuer la tradition et nous souvenir de l’Histoire et faisons en même temps tomber les masques de tous les apprentis sorciers.

 

Et surtout soyez prudents, respectez les consignes sanitaires afin de pouvoir ensemble préparer un avenir meilleur.

 

Gil Taïeb 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -