Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Polémique autour de la notion d'islamo-gauchisme

22 Février 2021 | 120 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Il y a 78 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. Cette semaine, à cette occasion, nous vous proposons 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, dans le cadre de la publication  de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (à paraître édition Buchet Chastel en octobre 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Il y a 78 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. Cette semaine, à cette occasion, nous vous proposons 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, dans le cadre de la publication  de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (à paraître édition Buchet Chastel en octobre 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Il y a 78 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. Cette semaine, à cette occasion, nous vous proposons 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, dans le cadre de la publication  de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (à paraître édition Buchet Chastel en octobre 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Pages

Actualité

Texte de Richard Prasquier, ancien président du Crif, également publié dans l'hébdomadaire Actualité Juive.

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

 

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Par Nicolas Bedos

Pages

Opinion

Par Nicolas Bedos

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

 

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

Depuis plus d’une semaine nous assistons à une polémique autour de la notion d’islamo-gauchisme.

Alors que nombreux commençaient à accepter l’idée d’une indispensable mobilisation salvatrice contre l’islamisme qui gangrène notre société, les vieux réflexes reprennent le dessus.

Les raccourcis se multiplient et la chasse aux voix est à nouveau ouverte.

L’extrême droite faisant son lit dans la haine de l’autre et profitant d’un climat social et sécuritaire traumatisant pour faire de la guerre contre l’islamisme une guerre contre les musulmans.

De l’autre côté, l’extrême gauche et même une partie de la gauche traditionnelle qui se fourvoient et qui par calcul électoraliste utilisent le même amalgame pour s’allier à ceux qui au nom d’un islam dévoyé cherchent à mettre la main sur nos banlieues et s’installent même dans certaines mairies et y imposent leur loi.

L’école comme l’université ne sont pas épargnées.

Comment fermer les yeux devant ces faits qui font reculer la République et qui s’installent par la peur et parfois même par la compromission ?

Oui l’islamo-Gauchisme est une réalité, il est l’alliance contre nature de l’islamisme avec l’extrême gauche faisant penser à chacune de ses composantes qu’à terme elle sera dominante.

Refuser cette réalité c’est abandonner nos valeurs et surtout tous ceux et celles, de toutes origines, qui aspirent à réussir, à s’intégrer grâce à l’école de la république et à pouvoir vivre à la fois leur foi et leur citoyenneté.

Aujourd’hui, les extrémistes de droite et de gauche sont en réalité alliés de fait à l’islamisme pour exister.

Refuser de reconnaître ce fait c’est capituler et offrir à ces deux dangers les clés de notre République qu’ils attaquent l’un et l’autre.

Certains cherchent à nous diviser et à nous obliger à choisir entre d’une part les islamo-gauchistes et de l’autre à l’idéologie des Genération identitaire. 

Ne nous laissons pas berner. Ils sont les deux faces de la même pièce, celle qui si elle prend le pouvoir fera crier : « juifs, juifs la France n’est pas à toi » comme ce fut le cas dans les rues de Paris lors d’une manifestation de l’extrême droite et aux autres « mort à Israël, Israël assassin » ou qui ont amené à l’assassinat des enfants juifs de Toulouse au nom d’un soi-disant soutien à la Palestine. 

En cette veille de Pourim, mettons les masques pour perpétuer la tradition et nous souvenir de l’Histoire et faisons en même temps tomber les masques de tous les apprentis sorciers.

 

Et surtout soyez prudents, respectez les consignes sanitaires afin de pouvoir ensemble préparer un avenir meilleur.

 

Gil Taïeb 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs - 

 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.