Actualités
|
Publié le 5 Octobre 2021

La minute Geek - Comment ne plus se faire avoir par les fake news

Chaque semaine, le Crif vous propose une plongée dans le monde de la tech et de ses outils. Mettez votre costume de geek, c'est parti !

De plus en plus sophistiquées, et de plus en plus présentes à l’approche d’élections, les fake news ont pour but de diviser, manipuler l’opinion, et influencer ses choix.

Depuis le début de la pandémie mondiale, les fake news ont gagné en qualité et il devient de plus en plus dur de les déceler… même les journalistes se font parfois avoir !

Ces mensonges ont pour but d’influencer vos opinions, votre mode de consommation, et votre vote bien sûr.

Voici les quelques questions à vous poser quand vous recevez une information :

  • Quelle est la source ?

Si cette information provient d’un site internet, quel est ce site ? Est-ce un média traditionnel, un blog, une page personnelle ?

Si vous ne connaissez pas ce site, vous pouvez commencer par vous renseigner sur celui-ci. Jetez un œil aux autres articles ou billets et posez-vous la question : est-ce que ces articles relatent des faits ou expriment-ils des opinions ?

  • Comment cette information m’est parvenue ?

Si cette information vous est arrivée via un groupe dont vous faites partie, ou en « suggestion » sur un réseau social, posez-vous la question : est-ce que cette information me conforte dans mes opinions ou au contraire est-ce qu’elle les remet en question ? En effet, si vous êtes connectés à des groupes d’opinion (sur Facebook ou Whatsapp par exemple), les membres auront tendance à partager des contenus qui vont dans le sens de ce que vous pensez. Si vous utilisez certains mots clés dans vos publications Facebook, il est possible que des articles relatifs à ce que vous partagez apparaissent dans votre fil d’actualité. Ainsi posez-vous la question : si c’est « trop beau pour être vrai », cela ne l’est peut-être pas.

  • Est-ce que je peux recouper l’information ?

Pas besoin d’être détective ou journaliste pour avoir le réflexe de recouper une information. Aujourd’hui avec des outils comme Google Translate vous pouvez copier-coller un article dans n’importe quelle langue et vérifier son contenu. Ainsi, essayez de trouver au moins deux autres sources concordantes, si possible locales, et bien évidemment fiables. Cela prend certes du temps, mais à nouveau propager de fausses informations est extrêmement nocif !

  • Ne jamais s’arrêter au titre

Les titres sont censés vous pousser à cliquer, pas à partager sans regarder ! En effet, il n’est pas rare que le titre fasse sensation et que l’article soit finalement plus nuancé. De plus, la lecture de l’article vous en dira plus sur la source : est-ce bien écrit ? Sans fautes d’orthographe ? Avec des faits plus que des opinions ? Tous ces indices vous permettront de déterminer si vous avez sous les yeux un article professionnel ou une fake news.

Vous voici parés pour ne plus vous laisser avoir par de fausses informations ! Pensez à toujours informer la personne qui vous a fait passer la fake news pour arrêter sa diffusion !

 

Sophie Taïeb

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.