Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Couple : les clés pour le réussir, par Jacob Azeroual

16 Février 2022 | 68 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Pages

Opinion

Pages

Couple : les clés pour le réussir, par Jacob Azeroual (*)

 

Médecin psychanalyste-psychothérapeute, Jacob Azeroual, qui pratique la psychologie positive, est spécialisé dans l’anxiodépression, le couple et l’enfant. Après Savoir (s’)aimer (1), il nous propose d’examiner le couple homme-femme sous toutes les coutures possibles. À travers des chapitres courts d’une lecture très agréable et illustrés par des anecdotes souvent tirées du vécu de l’auteur, les thèmes les plus divers sont abordés avec une idée force : « Je tu(e) Nous » : le choix du partenaire, l’organisation des mariages,  l’individualité, l’infidélité, la gestion des ruptures, le syndrome de la belle-mère, les familles recomposées, l’argent, la séduction, la sexualité, les tâches ménagères, les petites attentions, les efforts et les concessions, la colère... Des conseils éclairés sont proposés pour savoir « Comment garder son homme » et « Comment garder sa femme ».

Si l’ouvrage, au demeurant, s’adresse à tout un chacun, force est de constater qu’il est profondément imprégné de culture juive. Ainsi, chaque fois que l’Éternel est invoqué, il est désigné, comme le demandent les rabbins, par D.ieu afin de respecter l’injonction de ne pas écrire le nom divin, le petit point faisant toute la différence.

La Kabbale est citée à propos du « Tikoun Olam « (réparation de l’âme) et des réincarnations successive de l’homme pour son perfectionnement spirituel.

Quant au Talmud, il rapporte que « composer un couple en unissant deux âmes sœurs est aussi difficile que l’ouverture de la mer Rouge lors de la sortie des Hébreux d’Égypte ».

Le Talmud, encore, qui conseille de ne raconter un rêve qu’à une personne qui nous aime ou, éventuellement, à un sage.

D’une manière inattendue, Édith Piaf se voit opposée au roi Salomon. En effet, alors que la môme chantait « C’est lui pour moi, moi pour lui », le bâtisseur du Temple de Jérusalem écrivait dans Le Cantique des Cantiques : « Moi pour mon bien-aimé, et mon bien-aimé pour moi ».

Le roi Salomon qui, par ailleurs, dans son recueil de morale « Michlé » affirme : « Le pauvre voit tous ses jours malheureux. Tandis que le bon cœur a toute sa vie en fête ». Rav Hanina et Rav Yanaï commenteront eux aussi ce principe.
Voici Rachi, le célèbre commentateur du Moyen  ge qui traduit le mot « connaître » par « aimer ».

Voici le rav Aharon Monsonego qui rappelle le Targoum Yonathan Ben Ouziel selon lequel nous puisons notre force dans la connaissance.

Voici aussi le rav Joseph Sitruk  qui, dans un sermon, nous dit que c’est à nous de transformer ce qui est ordinaire en quelque chose d’extraordinaire. Le même rav, raconte la belle histoire d’un couple  qui, au temps du prophète Élisée, voulait réaménager sa demeure de manière plus fonctionnelle.

Le professeur Leibowitz, répondant à un journaliste qui lui demandait quel sens avait la haine des nazis pour les Juifs, déclarait : « C’est à eux et pas à nous qu’il convient de poser cette question ! ».

La pratique juive du bain rituel, le « mikvé », après la période menstruelle chez la femme, est donné en exemple d’une coupure nécessaire et salutaire.

Un ouvrage très sympathique. À découvrir !

Jean-Pierre Allali

 

(*) Éditions Guy Trédaniel. Préface de The Kooples. Septembre 2021. 316 pages. 20 €.

(1) Voir la Newsletter du CRIF en date du 20 décembre 2019.