Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - La Shoah : l’obsession de l’antisémitisme depuis le XIXème siècle, par Anastasio Karababas

16 Juin 2021 | 144 vue(s)
Catégorie(s) :
Antisémitisme

Billet d'humeur par Marc Knobel

Pour la énième fois l'ONU s'apprête à voter le financement d'une liste noire d'entreprises internationales opérant dans les territoires contestés.

Seront ainsi montrées du doigt les sociétés se trouvant à Jerusalem, sur les hauteurs du Golan et en Judée -Samarie.

" Le guide du parfait boycotteur antisémite" sera ainsi financé par l'ONU.

Un pas de plus sera franchi !

 

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Je suis intervenu aux deux conférences internationales sur l’antisémitisme organisées la semaine dernière à Paris.

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Mensonges, haine et illégalité.

La fête de l’Humanité, où artistes, politiques et public se pressent, a accueilli une fois de plus un stand appelant à la haine d’Israël.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Dans la newsletter du CRIF du 5 septembre 2016, nous reproduisions une information  faisant état de la publication d’un rapport, publié le 1er septembre 2016 et préparé par l'Association Voices for Human Rights et l'Institut Touro (Touro Institute on Human Rights and the Holocaust).

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

J'ai recueilli pour la newsletter du Crif les réponses aux questions posées à cet homme qui, pris dans le tourment de l’histoire-celle avec sa grande hache dont parlait Perec- est resté libre jusqu’au bout des ongles

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

Pages

La Shoah : L’obsession de l’antisémitisme depuis le XIXème siècle, par Anastasio Karababas (*)

 

Ce petit ouvrage est une réédition. Cela n’empêche pas Joël Kotek,  dans sa préface, d’être on ne peut plus formel : « On ne peut dès lors que se réjouir de la décision des Éditions Bréal de rééditer l’excellente synthèse d’Anastasio Karababas ». En avant-propos, Éric Keslassy renchérit : « Avec rigueur, il permet donc de revenir sur le passé mais aussi d’interroger le présent et d’anticiper l’avenir. Cela en fait un ouvrage très précieux ».

On a beaucoup écrit sur la Shoah, parfois à travers des ouvrages monumentaux. L’auteur réussit la prouesse de tout dire ou presque de manière condensée et analytique. Remontant à la haine millénaire des Juifs, Karababas nous montre que l’entreprise nazie d’extermination ne fut, somme toute, que la continuité et la fin d’une entreprise commencée à la nuit des temps. Une entreprise qui se voulut et qui faillit être une « solution finale ». De la tristement célèbre Conférence de Wannsee à l’industrie de la mort : chambres à gaz, Shoah par balles, marches de la mort…

Comment cela a-t-il pu se faire ? Comment a-t-on laissé périr dans d’atroces souffrances six millions d’êtres, hommes, femmes, enfants, nourrissons. Qui savait quoi ? Pourquoi le monde a-t-il été si lent à réagir ?

Les procès qui ont suivi la défaite de l’Allemagne hitlérienne auront permis de dévoiler une part de la vérité. Nuremberg, bien sûr, mais aussi le procès Eichmann ou encore celui de Demjanjuk.

L’attitude de l’Angleterre, est examinée, notamment à propos de la Palestine vers laquelle tenteront de fuir des Juifs persécutés qui devront faire face à des interdictions meurtrières. Qu’on songe aux tragédies du bateau « Patria » avec ses 850 passagers juifs ou au « Struma » qui sera abandonné en pleine mer et torpillé par erreur par un sous-marin soviétique. Des tableaux, des cartes, des illustrations et un lexique complètent cette étude qui sera utile aux nouvelles générations comme aux anciennes. À découvrir.

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions. Bréal. Septembre 2020. 120 pages. 11,90 €.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.