Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Un monde sans prophètes, par Marek Halter

27 Septembre 2021 | 109 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité
Portrait de Invité
Droit de réponse
|
19 Juin 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Pages

Un monde sans prophètes, par Marek Halter (*)

 

C’est un petit livre, mais quel punch ! Marek Halter, on le réalise à la lecture de ses nombreux ouvrages, est un passionné des textes bibliques et des héros de l’histoire millénaire du peuple juif.

Remontant le temps, Marek Halter nous rappelle qu’en l’an 1250 avant notre ère, Moïse libéra le peuple juif de son esclavage en Égypte, lui donna la Loi et les règles de vie et, après quarante années d’errance dans le désert, le conduisit vers la terre d’Israël. Une terre que se partageront alors les douze tribus. Douze régions gérées par un Conseil des Anciens et, au-dessus de tous, un juge.

En 1030 avant notre ère, une délégation se présente chez celui qui sera le dernier des juges d’Israël, Samuel, fils d’Anne et d’Elkana, membre de la tribu d’Ephraïm. Au grand étonnement de Samuel, les délégués réclament un roi, rien de moins. Après avoir vainement dissuadé les représentants du peuple de se placer sous le joug d’un roi qui risque d’être un tyran, Samuel, sur les conseils de l’Éternel,  désigne Saül comme premier roi d’Israël.

Ce pouvoir royal devra, pour éviter la dictature, être encadré par des sages qu’on appellera prophètes, des « nabis », des hommes qui sont capables de crier face à des risques d’injustice. Et les prophètes traverseront l’histoire juive : Nathan, Élie, Jérémie …Et, plus près de nous, Socrate, Einstein, Camus, Sartre, Schweizer, Orwell, Huxley, Gandhi, Primo Levi, Élie Wiesel, Soljenitsyne et bien d’autres. Sans oublier Jésus et Mahomet.

De nos jours, avec la pandémie de Covid-19 et les mouvements de foule réitérés, on peut se poser la question : les prophètes ont-ils disparu à jamais ? Vivons-nous dans un monde sans prophètes ? Attention, prévient Marek Halter : « On confond souvent le cri du prophète avec celui de la foule qui réclame, elle aussi, justice. À tort. »

Quelle solution, dès lors, apporter à ce qui semble être un grand vide ? Réponse : l’éducation, l’école. « C’est à l’école d’apprendre à nos enfants qui sont Moïse, Jésus ou encore Mahomet ». Et, à propos de l’islam, précisément, souvent montré du doigt en raison des dérives terroristes d’un islamisme aveugle : « Si les écoles de la République ne sont pas capables de raconter par exemple l’islam, les enfants découvriront cette religion par leurs propres moyens, dans les écoles confessionnelles, les mosquées ou sur Internet ».

Marek Halter n’hésite pas à pousser un grand cri. Car, à l’heure des smartphones et des réseaux sociaux, « la disparition des prophètes emporte également avec elle la valeur même de la parole ».

Francis Fukuyama a évoqué la fin de l’Histoire. Non, dit Marek Halter qui veut rester optimiste. « L’Histoire non seulement ne meurt pas, mais elle ne s’arrête jamais ».

Un grand cri. Un très beau cri !

 

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions Hugo et Cie. Mars 2021. 144 pages. 9,95 €