Sophie Taïeb

Bloggueuse et rédactrice

Les chroniques culinaires - Zoom sur la cuisine juive géorgienne : la nouvelle tendance foodie de cette année !

04 Juin 2021 | 160 vue(s)
Catégorie(s) :
Opinion
Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

On ne le dira jamais assez : la parution d’ouvrages de poésie, en général et dans le domaine juif en particulier est devenue assez rare pour qu’on ne salue pas avec plaisir la sortie d’un nouveau recueil. Dans ce nouveau livre, la peintre et poétesse Sarah Mostrel nous offre un ensemble de textes inspirés de la Bible et des textes fondamentaux du judaïsme.

Remi Huppert est un spécialiste des Juifs de Chine. On lui doit notamment Destin d’un Juif de Chine (1). Dans son nouveau roman, le judaïsme est toujours présent.

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Documentaire Sauver Auschwitz
|
23 Janvier 2017
Catégorie : Opinion

"Sauver Auschwitz ?" un documentaire diffusé le 24 janvier à 22h40 sur Arte 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Depuis des années, l’historien Marc Knobel a de salutaires obsessions et une puissante détermination. L’une de ses salutaires obsessions, sur laquelle il a beaucoup travaillé et mené de profondes recherches, est cette diffusion sans frontières, sans retenues et sans toujours grandes oppositions, des haines multi-formes qui s’entretiennent.

Pages

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

Il y a eu la folie houmous, la babkamania, l’engouement sur la shaskshuka ou sur la cuisine yéménite… et voici un nouveau courant de la cuisine juive qui s’invite dans vos assiettes : la cuisine juive georgienne. Star montante du shuk hacarmel de Tel Aviv, cette cuisine est la nouvelle chouchoute des foodies israéliens. La tendance arrivera certainement très prochainement en France, alors avant tout le monde, découvrez les délices et spécialités venus de ce coin du monde !

Aujourd’hui, la population juive en Georgie se limite à environ 10 000 âmes. Il y en a eu 10 à 20 fois plus par le passé.

La cuisine georgienne est variée, mais toutes les spécialités ont un point commun : c’est une nourriture complète, et qui tient au corps !

Les herbes fraîches et les épices s’invitent partout et la viande est également très présente.

On retrouve dans les spécialités géorgiennes des noms que l’on connaît déjà : par exemple leur pâté d’épinards s’appelle le pkhali (qui fait penser à la fameuse pkaila tunisienne, aussi à base d’épinards), ou le lobio à base d’haricots (qui rappelle la loubia, plat similaire, présent en Afrique du Nord).

La Georgie produit aussi des fromages comme le kobiyski, et le tushinski, qui agrémentent très bien les pâtisseries locales, sortes de burekas géantes dans lesquelles on peut casser un œuf (on vous a prévenus que cela tenait au corps !).

Parmi les plats familiaux de cette cuisine, le fameux « poulet à la georgienne » aussi connu sous le nom de Chakhokhbili dont nous vous partageons une recette aujourd’hui :

  • Coupez un poulet en 8 et faites-le dorer à la poêle dans un peu d’huile en retournant les morceaux régulièrement (couvrez 5mn et cuisez à feu doux puis découvrez et continuez à faire dorer pendant 10mn à feu moyen)
  • Retirez le poulet et réservez
  • Ajoutez deux oignons et continuez à cuire 10 mn en remuant régulièrement
  • Ajoutez 600g de pommes de terre préalablement bouillies et coupées en morceaux ainsi qu’une boîte de tomates concassées, une cuillère à café de curcuma, une de paprika, une de fenugrec, une de coriandre et une de sel, plus deux feuilles de laurier et un verre de vin rouge
  • Portez à ébullition puis remettez le poulet, couvrez et laissez cuire à feu doux 20 à 30 mn
  • Au moment de servir, ciselez persil, basilic et menthe sur votre pla
  • Ce plat s’accompagne de pain ou se sert sur du riz chaud !

Mon image

Bon appétit !